Les études

04 avril 2022

#17 La promesse du peuple d’obéir à Dieu (Exode 23.10-25.30)

Dieu se soucie de l’écologie, des pauvres et des animaux des champs.

« Pendant six années tu ensemenceras et tu récolteras, mais la septième, tu la laisseras en jachère. Les pauvres mangeront ce qu’ils y trouveront et les bêtes aussi. Trois fois par an, tous les hommes se présenteront devant moi pour célébrer une fête en mon honneur : la fête des pains sans levain ; la fête de la moisson et la fête de la récolte » (Exode 23.10-17).

La récolte franche de la septième année est un impôt versé à Dieu, le véritable propriétaire du sol. La fête des pains sans levain inclut Pâque. La fête de la moisson ou des semaines ou des prémices c’est la Pentecôte. La fête de la récolte est appelée fête des tabernacles ou des cabanes.

« Je vais envoyer un ange devant vous pour vous protéger et vous conduire au lieu que j’ai préparé pour vous. Respectez-le et obéissez-lui car mon nom est en lui » (Exode 23.20-23).

Cet ange qui porte aussi le nom de l’Éternel est une pré-incarnation de Jésus.

« Vous n’adorerez pas les faux dieux mais vous détruirez leurs statues et stèles sacrées. Vous rendrez votre culte à l’Éternel votre Dieu. Votre territoire s’étendra de la Mer rouge à la Méditerranée, et du désert du Sinaï à l’Euphrate » (Exode 23.24-27 ; 31-33).

C’est sous David que la Terre promise sera entièrement conquise.

Je commence le chapitre 24.

« Dieu dit à Moïse : Prends avec toi Aaron, Nadab, Abihou et soixante-dix responsables d’Israël et montez vers l’Éternel. Vous vous prosternerez de loin. Toi seul, tu t’approcheras de moi » (Exode 24.1-2).

C’est un rappel de la sainteté de Dieu qui tient l’homme à distance. Mais aujourd’hui, sous le régime de la grâce : « Nous avons une pleine liberté pour entrer dans le lieu très-saint, grâce au sang du sacrifice de Jésus » écrit l’auteur de l’épître aux Hébreux (10.19-20).

Nadab et Abihou sont les fils aînés d’Aaron qui succéderont à leur père.

« Moïse rapporta toutes les lois et le peuple s’écria : Nous ferons tout ce que l’Éternel a dit. Moïse mit par écrit les paroles de l’Éternel. Le lendemain, il bâtit un autel au pied de la montagne puis il chargea les jeunes gens d’offrir à l’Éternel des sacrifices de communion. Il recueillit le sang dans des récipients et en répandit une partie sur l’autel. Puis il prit le livre de l’alliance et le lut à haute voix au peuple qui déclara : — Nous ferons tout ce que l’Éternel a dit, nous obéirons à toutes ses paroles » (Exode 24.3-7).

Au Moyen-Orient, les alliances étaient accompagnées d’un sacrifice et d’un repas, ce qui est aussi le cas pour la conclusion de l’alliance de la Loi. Sa lecture à haute voix donne au peuple l’occasion d’accepter les termes de l’alliance ce qu’ils font d’une manière très désinvolte.

« Alors Moïse prit le sang et en aspergea le peuple en disant : Ceci est le sang de l’alliance que l’Éternel a conclue avec vous » (Exode 24.8; comparez Matthieu 26.28).

L’alliance de la Loi est conclue dans le sang et la Nouvelle Alliance également, mais par le sang du Christ. D’ailleurs, Jésus a fait allusion à ces paroles quand il a institué la cène.

« L’Éternel dit à Moïse : Monte vers moi sur la montagne et je te donnerai les tables de la Loi pour que tu les enseignes au peuple. Moïse se mit en route avec Josué. La nuée couvrit la montagne pendant six jours. Le septième jour, l’Éternel appela Moïse qui monta plus haut sur la montagne. Il y demeura quarante jours et quarante nuits » (Exode 24.12-18).

Je commence le chapitre 25.

« L’Éternel dit à Moïse : Demande aux Israélites de m’offrir de l’or, de l’argent, du bronze, des fils de pourpre violette, pourpre écarlate et rouge éclatant, du fin lin blanc et du poil de chèvre, des peaux de bélier, peaux de dauphin, bois d’acacia, de l’huile, des aromates, et des pierres précieuses. J’habiterai au milieu du peuple dans un sanctuaire que vous me fabriquerez selon le modèle que je te montrerai » (Exode 25.1-9).

En quittant l’Égypte, les Israélites avaient reçu de leurs voisins beaucoup d’objets de valeur, des peaux et des tissus multicolores, qui vont maintenant servir à fabriquer le tabernacle et les vêtements très élaborés du grand-prêtre. Selon l’épître aux Hébreux, le tabernacle que Moïse doit construire est la copie terrestre de l’original qui est dans les cieux, et les objets de culte représentent des réalités célestes (8.5 ; 9.11,23-24). Le tabernacle est une tente de 15 m de long par 5 de large et 5 de haut, placée dans un espace clos de 50 m de long par 25 de large. Il est démontable et transportable, une charge qui incombe à la tribu des Lévites. Le Lieu saint du tabernacle a pour mobilier une table à pains, un chandelier et un autel à parfum. Dans le Lieu très saint se trouvent l’arche de l’alliance qui est un coffre en acacia muni d’un couvercle recouvert d’or qui est le propitiatoire, un mot signifiant « couvrir, expier ». Aux deux extrémités du couvercle-propitiatoire est fixé un chérubin en or massif aux ailes déployées. Ces figures symboliques représentent une classe d’anges, gardiens de la sainteté de Dieu et porteurs de son trône. C’est du propitiatoire que Dieu parle à Moïse.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires