Les études

16 juin 2022

#19 La mort de la famille d’Achab (2 Rois 9.15-10.28)

Comme de coutume, Israël est en guerre avec la Syrie mais cette fois-ci, le roi est blessé au combat, ce qui est aussi propice à un coup d’état.

Yoram, roi d’Israël, était à Jizréel pour se faire soigner. Jéhu dit à ses compagnons : Nul ne doit quitter la ville pour aller annoncer que je suis le nouveau roi. Puis il monte sur son char et part pour Jizréel où Yoram reçoit la visite d’Ahazia, roi de Juda. La sentinelle fait dire à Yoram : j’aperçois une troupe avec Jéhu. Alors Yoram et Ahazia, chacun sur son char, rejoignent Jéhu dans le champ de Naboth (2Rois 9.15-21).

Le hasard de Dieu fait que Yoram, roi d’Israël, (pas le roi de Juda) et Jéhu se rencontrent à l’endroit même où Achab et Jézabel avaient fait assassiner Naboth pour lui ravir son héritage.

Yoram demande à Jéhu : est-ce la paix ? Jéhu répond : comment peut-il y avoir la paix tant que durent l’idolâtrie et les pratiques de sorcellerie de ta mère Jézabel ? Alors Yoram s’enfuit en criant : c’est une trahison ! Mais Jéhu tire une flèche qui l’atteint en plein cœur et Yoram s’effondre dans son char. Jéhu dit à son écuyer : jette son cadavre dans le champ de Naboth. Ahazia s’enfuit mais Jéhu ordonne qu’on le tue. Il est blessé, réussit à fuir mais sera mis à mort par Jéhu (2Rois 9.27-28).

Ahazia, allié à la maison d’Achab, subit le même sort que Yoram. Ce dernier est le 4e et dernier roi descendant d’Omri, un roi très capable qui avait structuré et fortifié Israël nord et fait de Samarie sa capitale. Mais tous les rois de cette dynastie étant idolâtres, Dieu la supprime.

Apprenant que Jéhu est sur le point d’entrer à Jizréel, Jézabel se farde les yeux, arrange sa chevelure, se penche à sa fenêtre et crie à Jéhu : assassin de ton seigneur ! Jéhu lève les yeux et crie : qui est pour moi ? Alors trois chambellans se penchent aux fenêtres. Il leur ordonne : jetez-la en bas ! Ils la précipitent dans le vide et son sang éclabousse le mur. Jéhu passe alors sur elle avec son char puis entre dans le palais (2Rois 9.30-33).

Sachant sa dernière heure venue, Jézabel se maquille et se pare de ses plus beaux habits afin de mourir la tête haute, mais sa fin est à l’image de sa méchanceté.

Puis Jéhu ordonne : enterrez cette femme maudite. Mais on ne trouve d’elle que son crâne, ses pieds et ses mains. Alors Jéhu dit : c’est l’accomplissement de la malédiction prononcée par Élie : les chiens mangeront la chair de Jézabel et son cadavre sera comme du fumier à la surface des champs (2Rois 9.34-37).

Macabre oraison funèbre ! Et ce n’est que le début du massacre de la race d’Achab et de la dynastie d’Omri qui a régné 46 ans sur Israël nord.

Je commence le chapitre 10.

Soixante-dix fils d’Achab vivent à Samarie. Jéhu écrit des lettres aux responsables de la ville : Vous avez des armes et habitez une ville fortifiée. Choisissez l’un des descendants d’Achab pour roi et combattez pour lui (2Rois 10.1-3).

Les chefs de Samarie doivent choisir : soit se soumettre à Jéhu, soit se défendre contre lui.

Quand ils reçoivent cette lettre, ils sont terrorisés et font dire à Jéhu : nous sommes à tes ordres. Jéhu répond : si vous êtes pour moi, prenez les têtes des descendants d’Achab et amenez-les demain à Jizréel. Les chefs se saisissent des soixante-dix descendants d’Achab, les exécutent, puis entassent leurs têtes dans des corbeilles qu’ils font porter à Jéhu. Jéhu ordonne qu’on les expose un jour à l’entrée de la ville. Le lendemain, il dit au peuple : J’ai comploté et tué le roi Yoram, mais c’est vous qui avez mis à mort les fils d’Achab. L’Éternel a accompli ce qu’il avait annoncé par Élie le prophète. Jéhu tua aussi tous les grands, les familiers et les prêtres de la maison d’Achab (2Rois 10.4-11).

Les chefs de Samarie n’ont eu que quelques heures pour se décider et effectuer leur macabre besogne car il faut une journée de marche pour faire l’aller-retour entre Samarie et Jizréel. En exécutant les fonctionnaires d’Achab, Jéhu est allé au-delà du mandat divin et Dieu le lui reprochera.

Puis Jéhu se rend à Samarie. En chemin, il rencontre quarante-deux proches parents d’Ahazia, l’ancien roi de Juda, se saisit d’eux et les exécute tous (2Rois 10.12-14).

La fête continue. Jéhu fait le grand vide et il est loin d’avoir terminé.

Puis Jéhu rencontre Yonadab, fils de Rékab. Il le salue et demande : es-tu aussi loyal envers moi que je le suis envers toi. Tout autant, répond-il. Ils se serrent la main, Jéhu le fait monter sur son char et lui dit : tu vas voir avec quel zèle je combats pour l’Éternel. Arrivé à Samarie, il débusque et exécute tous les survivants de la famille d’Achab (2Rois 10.15-17).

Ainsi disparaît la dynastie d’Omri qui avait gouverné Israël nord pendant 46 ans.

Yonadab est le chef d’une tribu nomade qui vit loin de la corruption des villes et qui est fidèle à la loi de Moïse. L’appui de Yonadab apporte à Jéhu le soutien des populations rurales.

Jéhu convoque toute la population de Samarie et leur dit : Achab a un peu rendu un culte à Baal ; moi, je vais l’adorer beaucoup plus. Convoquez tous les prêtres, prophètes et fidèles de Baal, que personne ne manque car je vais offrir un grand sacrifice à Baal. Il envoie des messagers dans tout Israël et tous les fidèles de Baal accourent et remplissent le temple de Baal (2Rois 10.18-21).

Les adorateurs de l’idole sont réunis pour une grande fête et ils ne vont pas être déçus.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires