Les études

16 juin 2022

#20 Joas devient roi à l’âge de sept ans (2 Rois 10.22-12.22)

Jéhu, le nouveau roi d’Israël nord, a réussi par ruse à rassembler dans le temple de l’idole Baal tous ses fidèles adorateurs.

Alors Jéhu leur dit : assurez-vous qu’il n’y a ici aucun adorateur de l’Éternel. Une fois les holocaustes préparés, Jéhu sort du temple et dit aux soldats postés à l’extérieur : tuez-les tous et que personne n’échappe ! Puis Jéhu retourne à la ville où se trouve le sanctuaire de la statue de Baal. Il fait tout brûler ou démolir, et transforme ce lieu en latrines publiques. C’est ainsi que Jéhu mit fin au culte de Baal. L’Éternel lui fait alors cette promesse : parce que tu as fait ce qui est juste en éradiquant la famille d’Achab, tes descendants te succéderont sur le trône d’Israël jusqu’à la quatrième génération. Pourtant Jéhu n’abandonne pas les veaux d’or et n’obéit pas de tout son cœur à la Loi. Après un règne de vingt-huit ans, il meurt et est succédé par son fils Yoahaz (2Rois 10.22-36).

Ce massacre avait été ordonné par l’Éternel qui ne tolère aucun rival pas même une statue. Qu’on se le dise ! Ayant intérêt à ce que son peuple n’aille pas à Jérusalem pour adorer l’Éternel, Jéhu approuve le culte des veaux d’or. Sa punition fut de sévères défaites militaires et il doit payer un tribut aux Assyriens.

Je commence le chapitre 11.

Quand Athalie, mère d’Ahazia, apprend que son fils est mort, elle fait périr toute la descendance royale de Juda. Mais la fille du roi Yoram parvient à soustraire Joas, un fils d’Ahazia. Pendant six ans, il reste caché dans le Temple de l’Éternel (2Rois 11.1-3).

Athalie, fille d’Achab et de Jézabel, suit une tradition familiale car son mari Yoram avait déjà éliminé tous ses frères. Parce que sur l’ordre de l’Éternel, Jéhu a exterminé toute sa famille, Athalie veut se venger en faisant mentir Dieu qui a promis à David qu’il aurait toujours un descendant sur le trône. Mais l’épouse du grand-prêtre cache Joas âgé d’un an.

La septième année, le grand-prêtre Yehoyada convoque les chefs militaires et conclut une alliance avec eux et leur présente Joas. Puis il leur dit : quand vos compagnies seront de service pour le sabbat, vous entourerez le roi et quiconque forcera vos rangs sera mis à mort. Le jour venu, les gardes forment un cordon de sécurité et le prêtre fait sortir Joas, lui place la couronne sur la tête et lui remet une copie de la Loi. On le sacre roi en l’oignant d’huile puis au milieu des applaudissements, tous crient : vive le roi ! (2Rois 11.4-12).

Le coup est monté dans le plus grand secret afin que les partisans d’Athalie ne sachent rien.

La reine entend le bruit du peuple qui accourt. Elle va au Temple et voit le roi debout sur l’estrade entouré des capitaines de la garde. Le peuple exulte de joie tandis que les musiciens sonnent des trompettes. À ce spectacle, Athalie s’écrie : c’est un complot ! Alors le grand-prêtre ordonne aux chefs militaires de la faire sortir de l’enceinte du Temple. Ils l’emmènent au palais royal et là l’exécutent. Le prêtre conclut une alliance entre l’Éternel, le roi et le peuple puis la population se rend au temple de Baal, le démolit et devant les autels on exécute le prêtre de Baal. Puis Joas prend place sur le trône (2Rois 11.13-21).

En raison de l’idolâtrie et de l’infidélité des rois précédents et des Israélites, il est nécessaire de jurer à nouveau fidélité à l’Éternel. Tout comme Jézabel avait promu le culte de Baal en Israël-nord, sa fille Athalie avait fait de même en Juda.

Je commence le chapitre 12.

Joas devient roi à l’âge de sept ans et fait ce que l’Éternel considère comme juste tant qu’il suit les instructions du grand-prêtre. Seulement, le peuple offre encore des sacrifices sur les hauts lieux. Un jour Joas dit aux prêtres : utilisez l’argent du Temple pour réparer les dégradations qu’il a subies (2Rois 12.1-17).

Ce n’est que plusieurs années après avoir levé des fonds spécialement pour le temple que les réparations ont pu être effectuées. Joas commence très bien son règne mais le finira très mal.

Hazaël, roi de Syrie s’empare de la ville philistine de Gath puis décide d’attaquer Jérusalem. Joas lui fait parvenir tout l’or du temple et du palais royal. Alors Hazaël se détourne de Jérusalem. Les ministres de Joas fomentent un complot contre lui et l’assassinent. On l’enterre et son fils Amatsia lui succède sur le trône (2Rois 12.18-22).

Ces fâcheux événements ont lieu à la fin du règne de Joas. Le récit du livre des Chroniques est beaucoup plus complet et raconte qu’après la mort du grand-prêtre qui était le protecteur et guide de Joas, le roi rétablit les idoles. Alors Zacharie, fils du grand-prêtre, lui adresse une sévère réprimande, qui lui vaut d’être assassiné sur l’ordre de Joas. Mais le châtiment de Dieu ne se fait pas attendre. Hazaël arrive et l’armée de Juda, bien que beaucoup plus nombreuse que celle des Syriens, subit une sévère défaite, et Joas est grièvement blessé. Il a tout juste le temps d’envoyer un tribut à Hazaël qu’il est assassiné.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires