Les études

01 avril 2022

#21 L’homme prudent parle peu (Proverbes 17.9-18.4)

Oublier les offenses est l’un des nombreux traits de la sagesse.

Par amour on pardonne les torts subis mais qui les rappelle divise les amis (Proverbes 17.9 ; cp Proverbes 10.12 ; 16.28).

Ce proverbe qu’on a déjà vu est à mettre en pratique chaque fois qu’on est blessé.

Un reproche a plus d’effet sur un homme sage que cent coups de bâton sur l’insensé. Le méchant ne cherche qu’à se rebeller mais un envoyé cruel le matera (Proverbes 17.10-11).

« Le bon cheval obéit à l’ombre de la cravache, le mauvais, même pas à l’éperon » (Quinte-Curce, Histoire d’Alexandre le Grand). L’impie pâtira de ses mauvaises actions.

Mieux vaut tomber sur une ourse privée de ses oursons plutôt que sur un insensé pris d’un accès de folie (Proverbes 17.12).

On a plus de chance d’échapper à une ourse en furie qu’à un forcené enragé.

Le malheur ne quittera pas celui qui rend le mal pour le bien (Proverbes 17.13 ; cp 2 Samuel 12).

« Œil pour œil et dent pour dent » ; celui qui est méchant à ce point mérite le malheur.

Commencer une querelle, c’est ouvrir une brèche dans une digue, alors abandonne tes griefs avant que la dispute n’éclate (Proverbes 17.14 ; cp Proverbes 20.3).

Avant que ta querelle de mots finisse par des coups, retire-toi.

L’Éternel a en horreur celui qui acquitte le coupable et celui qui condamne l’innocent. Il est mal de faire payer une amende au juste et de frapper les princes qui ont agi selon le droit (Proverbes 17.15, 26 ; cp Proverbes 18.5 ; 24.23,25).

Dame Justice porte un bandeau sur les yeux parce que Dieu ne fait pas de favoritisme.

À quoi peut servir l’argent dans les mains d’un insensé ? Acheter la sagesse ? Mais il n’a aucun bon sens pour ce faire (Proverbes 17.16).

L’argent d’un sot fait son malheur. Beaucoup de personnes fortunées meurent avant l’heure parce que, par pure arrogance, elles commettent des actions stupides.

Un ami aime en tout temps et quand arrive un malheur, il se comporte en frère (Proverbes 17.17 ; cp Proverbes 18.24).

C’est l’adversité qui détermine sur qui vous pouvez vraiment compter.

Aimer les querelles, c’est aimer le péché ; qui surélève sa porte cherche sa ruine (Proverbes 17.19).

L’orgueil, l’arrogance et la vanité entraînent toutes sortes de problèmes. A éviter.

L’homme au cœur tortueux ne trouvera pas le bonheur, et la langue perfide tombera dans le malheur (Proverbes 17.20 ; cp Proverbes 11.20).

Le cœur tordu se manifeste par une langue fourchue (Matthieu 12.34).

Qui donne naissance à un fils têtu en souffrira et le père d’une brute épaisse et grossière n’aura pas de quoi se réjouir. Un fils insensé fait le chagrin de son père et rend la vie amère à celle qui l’a enfanté (Proverbes 17.21, 25 ; cp Proverbes 10.1).

Des enfants insensés rendent la vie des parents misérable.

Un cœur joyeux est un excellent remède mais l’esprit déprimé mine la santé (Proverbes 17.22 ; cp Proverbes 15.13, 15 ; 18.14).

Pour les Hébreux, c’est du cœur, l’épicentre de l’individu, que dépend le corps et l’esprit, le bien-être ou le mal-être de toute la personne, tant au niveau physique que psychique.

L’homme corrompu accepte des cadeaux faits en secret pour circonvenir le droit (Proverbes 17.23).

Le juge qui accepte un bakchich rendra une sentence tronquée. Oui mais dans certains pays, un présent est nécessaire pour obtenir justice, ce qui est quand même un comble.

L’homme sensé cherche la sagesse mais l’insensé se préoccupe de tout et de n’importe quoi (Proverbes 17.24).

Les priorités de l’insensé sont l’argent et les divertissements mondains.

L’homme prudent parle peu ; celui qui garde son sang-froid et tient sa bouche cousue est intelligent. S’il sait se taire, même le stupide passe pour sage (Proverbes 17.27-28 ; cp Proverbes 10.19 ; 14.17,29 ; 15.32 ; 25.28 ; 29.11 ; Job 13.5).

La maîtrise de soi et donc de ses paroles est un trait de la sagesse.

Celui qui se tient à l’écart suit son bon plaisir et il s’oppose à tout le bien que fait son entourage (Proverbes 18.1).

Celui qui fait cavalier seul est contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre.

Le sot n’aime pas réfléchir, il ne veut qu’afficher son opinion (Proverbes 18.2 ; cp Proverbes 12.23 ; 13.16 ; 15.2).

Alors que le sage est réfléchi, l’insensé dit n’importe quoi pourvu qu’il parle.

Le méchant amène avec lui le mépris : une action déshonorante engendre la honte publique (Proverbes 18.3).

L’impie n’a que du mépris pour autrui, et son entourage a honte de lui.

Les paroles de l’homme sont des eaux profondes ; la source de la sagesse est un torrent qui jaillit (Proverbes 18.4).

Les paroles d’un sage sont réfléchies, puissantes et bienfaisantes.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires