Les études

04 avril 2022

#22 Les 10 commandements (2ème fois) (Exode 34.11-37.29)

Dieu renouvelle ses instructions concernant la conduite à tenir en Terre promise.

« Je vais chasser les habitants du pays dans lequel vous allez entrer mais ne concluez aucune alliance avec eux car ils seraient un piège. Renversez leurs autels et brisez leurs stèles. Vous ne vous prosternerez devant aucune divinité car je suis un Dieu jaloux qui ne tolère aucun rival … » (Exode 34.11-17).

Dieu interdit à son peuple tout compromis avec les Cananéens afin qu’il ne soit pas influencé par leurs mœurs corrompues et tombe dans l’idolâtrie. Voilà pourquoi ils doivent tout casser.

« L’Éternel dit à Moïse : Inscris ces paroles car c’est en ces termes que je conclus l’alliance avec le peuple. Moïse demeura quarante jours et quarante nuits avec l’Éternel qui écrivit sur les tablettes les dix commandements. Puis Moïse redescendit du mont Sinaï mais il ne savait pas que son visage rayonnait. Moïse appela Aaron et les chefs de la communauté et leur transmit tous les commandements que l’Éternel lui avait donnés. Puis il se couvrit le visage d’un voile. Lorsqu’il allait devant l’Éternel, il ôtait le voile. À sa sortie, il le remettait sur son visage jusqu’à ce qu’il retourne s’entretenir avec l’Éternel » (Exode 34.27-34).

Non seulement Moïse n’a pas eu besoin de se restaurer pendant qu’il était avec l’Éternel, mais la gloire de Dieu a déteint sur lui. Moïse jouit auprès de lui d’une stature qu’aucun être humain n’a jamais égalé.

Au chapitre 35, l’Éternel demande aux Israélites pour la 4e fois de respecter le sabbat et Moïse demande aux Israélites de donner les matériaux nécessaires pour la construction du tabernacle et la fabrication des ustensiles du culte ainsi que les vêtements des prêtres. Je lis un extrait.

« Tous ceux dont le cœur était bien disposé et qui avaient l’esprit généreux vinrent apporter à l’Éternel leur offrande …, toutes sortes d’ornements en or, des fils de pourpre, de lin, de poil de chèvre, des peaux, de l’argent et du bronze, et du bois d’acacia » (Exode 35.21-26).

Le chapitre 36 continue avec les préparations pour la construction du tabernacle. On y lit comment les artisans que Dieu a choisis ont réalisé les objets d’art. Il était important de suivre les instructions divines à la lettre parce que le résultat final est une copie du sanctuaire céleste, et préfigure la personne et l’œuvre du Messie à venir.

« Tous les hommes habiles que l’Éternel avait doués reçurent tous les dons que les Israélites avaient apportés pour exécuter les travaux de construction du sanctuaire. Et chaque matin, on continuait à apporter des offrandes à Moïse. Alors les artisans dirent à Moïse : Le peuple en apporte plus qu’il ne faut. Alors Moïse ordonna : Que personne, n’apporte plus d’offrande pour le sanctuaire » (Exode 36.1-7).

Le peuple est vraiment bien disposé car il a le cœur et le porte-monnaie ouverts pour Dieu.

Une fois terminé, le tabernacle est un ouvrage d’art digne d’un conte des mille et une nuits. Les prêtres qui font leur service dans le Lieu saint du sanctuaire travaillent dans un fabuleux environnement car ils voient devant, derrière, et au-dessus d’eux, un tissu de fin lin retors teinté de couleurs vives, tandis que sur les deux côtés, l’or scintille à la lumière du chandelier.

Trois rideaux barrent la route qui accède à Dieu. Tous les Hébreux hommes ont le droit de tirer le premier rideau qui permet de pénétrer dans l’enclos dans lequel se trouve le tabernacle, et la première chose qu’ils voient est l’autel des holocaustes où sont immolés les animaux.

Le second rideau barre l’entrée du tabernacle proprement dit. Seuls les prêtres peuvent pénétrer dans le Lieu saint. Le troisième rideau barre l’entrée du Lieu très saint où seul le grand-prêtre peut pénétrer une seule fois par an pour le Yom Kippour, Jour du Grand pardon.

A la mort du Christ le troisième rideau s’est déchiré de lui-même, et depuis ce jour tous les trois sont obsolètes. Le Temple qui avait remplacé le Tabernacle devint non seulement inutile, mais opposé à Jésus-Christ. Il constituait désormais un obstacle pour quiconque voulait s’approcher de l’Éternel par l’intermédiaire du système mis en place par la loi de Moïse. Aujourd’hui c’est pareil. Ceux qui veulent accéder à Dieu par n’importe quel moyen autre que le Christ sont maudits. Cela semble fort sévère, mais c’est l’enseignement plusieurs fois répété dans le Nouveau Testament. Dans l’évangile selon Jean, Jésus dit :

« Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14.6).

Cette petite phrase toute simple dit clairement comment on a accès à l’Éternel.

Le chapitre 38 donne la liste précise des matériaux de base et de luxe que le peuple a apportée aux artisans qui ont fabriqué le tabernacle et les accessoires cultuels : 1 000 kilos et 122 grammes d’or, 3 440 kilos et 235 grammes d’argent, et 2 421 kilos et 360 grammes de bronze (Exode 38.21, 24-29).

L’Israélite qui donne ses bijoux s’humilie car il se sépare de ce qui le rehaussait à ses yeux et aux yeux des autres.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires