Les études

04 avril 2022

#23 La construction du tabernacle (Exode 39.1-40.38)

En demandant aux Israélites d’apporter ce qu’ils ont de précieux pour la construction du Tabernacle, Dieu leur enseigne de ne pas s’attacher aux choses matérielles, sources de convoitises et de vaine gloire. La multitude de détails rapportée dans les derniers chapitres de l’Exode rend sa lecture fastidieuse. Non seulement le texte décrit minutieusement les habits des prêtres, mais aussi une myriade d’accessoires et de décorations : les chaînettes d’or tressées, les montures et les anneaux d’or, les agrafes, les clochettes, des objets dont il a déjà été question et qui sont répétées dans leurs moindres détails.

Tout cela enseigne que Dieu est trois fois saint, que nous sommes pécheurs et qu’on ne s’approche pas du Seigneur du ciel et de la terre n’importe comment ; il veut être honoré et vénéré, et nous lui devons une crainte respectueuse. La construction du Tabernacle, de ses accessoires et la fabrication des habits sacerdotaux a duré cinq mois.

« On apporta la Tente et tous les accessoires pour le culte, les vêtements de cérémonie, les vêtements sacrés. Moïse examina tout l’ouvrage, et constata qu’il avait été fait exactement comme l’Éternel le lui avait ordonné » (Exode 39.33, 40-43).

C’est la visite de contrôle par Moïse, le maître d’œuvre et responsable du chantier. Il y a six paragraphes de descriptions méticuleuses qui se terminent par : « comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse » pour bien indiquer que tout a été fait selon les règles de l’art et comme l’Éternel le voulait. Je commence le chapitre 40.

« L’Éternel s’adressa à Moïse et lui dit : Le premier jour du premier mois, tu dresseras le tabernacle, la tente de la Rencontre » (Exode 40.1-2).

Cela fait environ un an que les Hébreux ont quitté l’Égypte et que la Pâque a été instituée. La suite du texte décrit le montage du tabernacle, de son enclos, l’agencement des accessoires, l’ajustement des vêtements sacerdotaux, l’onction des prêtres et des objets de culte.

Au fur et à mesure que Moïse met les accessoires en place, ils entrent en service. Il allume donc le chandelier, place les douze pains sur la table et fait brûler l’encens sur l’autel des parfums. Comme les prêtres, Moïse se lave les pieds et les mains dans la cuve de bronze et offre un sacrifice sur l’autel des holocaustes.

« La nuée enveloppa la tente de la Rencontre et la gloire de l’Éternel remplit le tabernacle » (Exode 40.34).

De toute évidence, l’Éternel est satisfait du Tabernacle et en prend donc possession.

« Pendant toutes leurs pérégrinations, les Israélites se mettent en route quand la nuée s’élève de dessus le tabernacle, mais aussi longtemps qu’elle reste en place, ils ne bougent pas. La nuée de l’Éternel couvre le tabernacle pendant le jour, et pendant la nuit, du feu brille dans la nuée ; elle est ainsi visible pour tous les Israélites » (Exode 40.36-38).

Israël est une vraie théocratie car c’est l’Éternel qui décide tout. Les nombreuses répétitions concernant tout ce qui fait partie du culte soulignent l’importance du tabernacle. Pendant tout le temps de sa réalisation, l’attitude du peuple est très positive et sa générosité exemplaire.

Dans le dernier chapitre de l’Exode, on retrouve le thème central du livre qui est la présence de l’Éternel au milieu de son peuple, une présence d’abord promise puis réalisée puisqu’il vient littéralement habiter au milieu d’eux. De ce fait, Dieu rend encore plus étroite l’alliance faite jadis avec leurs pères. Un avenir radieux qui s’appelle « la Terre Promise », s’ouvre dorénavant devant Israël.

Le livre de l’Exode peut se résumer dans le verset qui dit :

« Ils sauront que je suis l’Éternel leur Dieu, qui les ai fait sortir du pays d’Égypte, pour habiter au milieu d’eux » (Exode 29 :46).

Le début du livre raconte comment l’Éternel a délivré les Hébreux de la servitude suite à une série de prodiges : les X plaies d’Égypte. Cette libération du peuple d’Israël à l’arraché, est relatée en 18 chapitres dans la première partie du livre et est clôturée par le cantique de Moïse : un chant de triomphe qui célèbre cette victoire de l’Éternel, et par ces paroles :

« Béni soit l’Éternel qui nous a délivrés de la main des Égyptiens et de la main de Pharaon ! » (Exode 18.10).

La seconde partie de l’Exode explique comment l’Éternel devient roi d’Israël ; d’abord en promulguant la Loi qui est une sorte de constitution du royaume, et ensuite par la construction du tabernacle qui est la demeure royale du souverain. Cette seconde partie se termine par :

« La gloire de l’Éternel remplissait le tabernacle » (Exode 40.35).

Un jour, cette même gloire de Jésus-Christ remplira toute la terre.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires