Les études

30 mars 2022

#24 Et ce n’est pas fini ! (Daniel 11.25-37)

Feignant de l’amitié, Épiphane déclare vouloir remettre son neveu Philométor sur le trône. Sous ce prétexte, il pénètre en Égypte (173), s’empare de Memphis et de la Basse Égypte et fait des largesses aux pauvres afin d’obtenir leur soutien. Il conquiert plusieurs villes fortifiées mais échoue devant Alexandrie.

 Rassemblant ses forces et son courage, il attaquera le roi du Midi avec une grande armée. Le roi du Midi le combattra avec une armée puissante et nombreuse, mais ne pourra résister à cause d’un complot fomenté contre lui par ses proches. Son armée sera écrasée et beaucoup de ses soldats périront (Daniel 11.25-26).

Comme Philométor est soumis à Antiochus, les habitants d’Alexandrie proclament roi son frère Ptolémée VII (aussi appelé Évergète II ou Physcon), mais il est attaqué par Antiochus et vaincu (170), parce que trahi.

Les deux rois chercheront à se nuire l’un à l’autre. Assis à la même table, ils useront de fausseté. Mais leurs tractations ne réussiront pas car la fin viendra au temps fixé (Daniel 11.27).

Antiochus et Philométor sont soi-disant alliés et se témoignent des marques d’affection et de confiance, mais en réalité, chacun cherche à supplanter l’autre et au final, Ptolémée VII conserve le trône.

Le roi du Nord retournera dans son pays, chargé de grandes richesses et avec au cœur des intentions hostiles contre le peuple de Dieu. Il les exécutera avant de rentrer dans son pays (Daniel 11.28 ; cp Daniel 9).

Après sa deuxième campagne contre l’Égypte, Antiochus ramène beaucoup de richesses et sur le chemin du retour, il pille le Temple de Jérusalem et persécute sévèrement les Israélites (en 169).

Au temps fixé, il se mettra de nouveau en campagne contre le royaume du Midi, mais cette expédition ne se passera pas comme la première fois. Des navires venant de l’ouest s’opposeront à lui. Il tournera alors sa haine contre l’alliance sainte et fera de nouveau alliance avec ceux qui la trahiront (Daniel 11.29).

Apprenant que les deux frères Ptolémée VI et VII se sont réconciliés, Antiochus part en campagne contre l’Égypte (en 168 av. J-C). Mais l’émissaire romain Lænas débarque et dit à Antiochus que le sénat romain lui ordonne de quitter l’Égypte. Quand Antiochus demande à réfléchir, Lænas trace un cercle autour de lui et dit : « Avant de sortir du cercle, tu te décides : sois tu fais demi-tour, sois tu combats Rome ». Antiochus fou furieux se rend alors en Israël où il fait un massacre et dresse un autel païen sur l’autel des holocaustes.

Des soldats camperont sur place. Ils profaneront le sanctuaire et la citadelle, feront cesser le sacrifice perpétuel et commettront la profanation abominable (Daniel 11.31 ; cp Daniel 8.11-14).

22,000 Syriens occupent Jérusalem. Les sacrifices sont interdits, des prostitués et des soldats commettent des actes dépravés dans la cour du Temple et des cochons sont sacrifiés à Zeus sur l’autel païen (en 167).

Par des flatteries, il séduira ceux qui auront trahi l’alliance, mais ceux qui connaissent leur Dieu agiront avec courage (Daniel 11.32 ; cp 1Maccabées 2.1-30).

Beaucoup d’apostats israélites soutiennent Antiochus et la culture grecque, mais les fidèles à Dieu, dirigés par la famille de prêtres Mattathias Maccabée et ses cinq fils, prennent les armes, se réfugient dans la montagne et mènent des opérations de guérilla contre l’envahisseur.

Les sages enseigneront un grand nombre mais ils subiront l’épée, le feu, et la prison pour un temps. Ils lutteront jusqu’à la mort et ne recevront que peu d’aide car beaucoup se rallieront à eux par hypocrisie. Certains parmi les sages tomberont afin d’être purifiés et blanchis à travers cette épreuve, mais ce ne sera pas encore la fin (Daniel 11.33-35 ; 1Maccabées 2.44 ; 3.5, 8 ; 6.43-46 ; 9.18-21, 26-27 ; 13.48 ; 16.16).

Certains Juifs se joignent à la résistance uniquement quand ils sentent la guerre tourner en leur faveur ou par crainte d’être accusés de trahison. Des persécutions sanglantes opèrent un triage parmi les Juifs. Les martyrs prouvent leur dévouement à l’Éternel tandis que les traîtres et les déserteurs révèlent leur hypocrisie.

Le roi agira à sa guise, il s’enorgueillira et se croira plus grand que tous les dieux, même plus grand que le Dieu des dieux, il proférera des blasphèmes inouïs contre lui et il parviendra à ses fins jusqu’à ce que la colère divine soit parvenue à son comble. Alors ce qui est décrété s’accomplira. Il n’aura de considération ni pour les dieux de ses ancêtres, ni pour la divinité chère aux femmes, ni pour aucun autre dieu, car il se placera au-dessus de tous (Daniel 11.36-37 ; cp Daniel 7.8 ; 11.25 ; 8.10-11.25 ; Jérémie 7.18 ; 2Thessaloniciens 2.3,4 ; Apocalypse 13).

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires