Les études

16 juin 2022

#26 Le renouvellement de l’alliance avec l’Éternel (2 Rois 23.4-24.6).

Autant Manassé s’est donné corps et âme dans la sorcellerie, autant son fils Josias détruit tout ce qui relève de l’idolâtrie de près ou de loin.

Le roi ordonne aux prêtres de jeter hors du Temple tous les objets destinés au culte de Baal, Achéra et des astres et les brûle. Il destitue les prêtres idolâtres. Il démolit les maisons des prostitués sacrées qui tissent des robes pour Achéra. Il profane tous les hauts-lieux de culte et fait disparaître toutes les idoles. Il profane le brûloir de la vallée pour que personne ne brûle plus son fils ou sa fille en sacrifice à Moloch et il fait abattre tous les autels qui se trouvent sur les terrasses des maisons. Il profane tous les sanctuaires dédiés aux abominables divinités, renverse tous les pieux sacrés et remplit d’ossements humains les emplacements sacrés qu’ils occupent (2Rois 23.4-14).

Ézéchias avait déjà fait le ménage mais Manassé avait réintroduit les idoles avant de les virer à la fin de sa vie. Mais son fils Amôn les a remis en place. Mais une fois au pouvoir, le roi Josias s’en débarrasse pour de bon en les brûlant, et en vue de profaner les lieux dédiés aux fausses divinités, il y jette les ossements des adorateurs idolâtres. Ainsi contaminés, ils ne peuvent plus servir à un usage cultuel. Josias fait de même à Béthel, un haut-lieu d’idolâtrie qui se trouve à la frontière de Juda mais sur l’ancien territoire d’Israël nord. Là il fait déterrer les os des prêtres idolâtres et les brûle sur l’autel pour le profaner ce qui accomplit une prophétie vieille de trois siècles (2Rois 23.15-16 ; 1Rois 13.2). On lit :

Puis le roi demande : quel est ce monument ? C’est la tombe du prophète qui a annoncé ce que tu viens de faire à l’autel de Béthel. Puis Josias démolit tous les bâtiments des hauts-lieux construits par les rois d’Israël dans les villes de la Samarie et fait exécuter tous les prêtres idolâtres en les immolant sur leurs propres autels, puis il y brûle des ossements humains (2Rois 23.17-20).

Les prêtres apostats sont traités selon la Loi ; c’est un nettoyage tous azimuts car Josias étend même son autorité sur Samarie, une province de l’Assyrie mais un empire en plein déclin.

Puis le roi ordonne : célébrez la Pâque en l’honneur de l’Éternel. Aucune Pâque pareille à celle-ci n’avait été célébrée depuis l’époque des chefs-juges (2Rois 23.21-23).

Une fois le pays débarrassé de l’idolâtrie, Josias rétablit la Pâque, la plus ancienne des fêtes, et celle qui commémore la libération du peuple hébreu de l’esclavage égyptien.

Josias fait aussi disparaître ceux qui évoquent les esprits des morts et qui prédisent l’avenir, il fait détruire tous les objets de culte païens. Aucun roi n’est revenu à l’Éternel de tout son être comme Josias en observant toute la Loi de Moïse. Néanmoins, l’Éternel conserva sa grande et ardente colère contre Juda et dit : je chasserai Juda loin de moi et je détruirai Jérusalem ainsi que le Temple (2Rois 23.24-28).

Le retour du peuple à Dieu est superficiel et comme forcé sous l’impulsion du roi. Comme les réformes de Josias ne vont pas durer, la condamnation nationale est irrévocable.

Sous le règne de Josias, le pharaon Néko part rejoindre le roi assyrien. Josias essaie de lui barrer la route. Il est tué et son fils Yoahas lui succède (2Rois 23.29-30).

On ne sait pas pourquoi Josias a voulu arrêter le pharaon qui veut prêter main forte à l’Assyrie contre Babylone. Selon un historien, il est mort d’une flèche avant même de combattre.

Yoahaz règne trois mois et fait ce qui est mal. Le pharaon Néko le fait prisonnier et impose un tribut. Il établit Élyaqim, fils de Josias comme roi et change son nom en Yehoyaqim. Yoahaz meurt en Égypte (2Rois 23.31-34).

Yoahaz est le plus jeune des quatre fils de Josias. Elyaqim est l’aîné. Les deux noms qu’il porte ont le même sens, mais changer le nom de quelqu’un est un acte d’autorité sur lui.

Yehoyaqim règne onze ans et fait le mal tout comme ses ancêtres (2Rois 23.35-37).

Alors que Josias était un très bon roi, ses fils ont mal tourné. Yehoyaqim fait assassiner un prophète de l’Éternel qui s’opposait à ses pratiques idolâtres et il réintroduit une idole dans le temple.

Je commence le chapitre 24.

Nabuchodonosor, roi de Babylone attaque Juda et Yehoyaqim lui est assujetti pendant trois ans puis il se révolte contre lui. Alors l’Éternel envoie des troupes contre Juda pour la détruire à cause de tous les péchés commis par Manassé et à cause du sang innocent qu’il avait répandu. Aussi l’Éternel ne voulait pas pardonner (2Rois 24.1-4).

Nabuchodonosor écrase le pharaon Néko à Karkémish (605), fait la conquête de la Palestine et emmène des Israélites à Babylone dont le prophète Daniel. Ignorant les conseils de Jérémie, Yehoyakim se rebelle contre Nabuchodonosor puis meurt sans qu’on sache comment tandis que Juda est envahi par les nations vassales de Babylone.

Yehoyaqim meurt et son fils Yehoyakîn lui succède. Il règne trois mois et fait le mal (2 Rois 24.6).

Ça, on le savait d’avance.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires