Les études

01 avril 2022

#27 Dieu contrôle toute chose (Proverbes 21.27-22.16)

Dieu a horreur du formalisme de façade des hypocrites religieux.

Le sacrifice des méchants est une horreur, et pire encore quand ils l’offrent avec des arrière-pensées criminelles (Proverbes 21.27 ; cp Proverbes 15.8 ; 21.3).

La religion est souvent un moyen de cacher des actions ignobles.

Le témoin mensonger périra, mais l’homme qui sait écouter aura toujours le droit de parler. Le méchant se donne un air assuré, mais l’homme droit affermit sa conduite (Proverbes 21.28-29 ; cp Proverbes 6.19 ; 12.17 ; 14.5,25 ; 19.5,9 ; 25.18).

Le faux témoin est condamné une fois encore et comparé à l’homme intègre qui est écouté parce qu’il tient compte de tous les avis et fait sa déposition avec conviction.

Face à l’Éternel, il n’existe ni sagesse, ni intelligence, ni conseil qui tienne (Proverbes 21.30 ; cp Proverbes 22.1 ; Job 12.13-16 ; 2Corinthiens 13.8).

Dieu contrôle absolument tout car il est souverain et ses décrets sont irréversibles.

Le cheval est fin prêt pour la bataille, mais la victoire dépend de l’Éternel (Proverbes 21.31 ; cp 1Samuel 17.47 ; 2Chroniques 14.10-11 ; Psaumes 27.3 ; 33.17).

C’est Dieu qui décide l’issue des combats mais aussi tout ce qui arrive en bien ou en mal.

La bonne réputation vaut mieux que de grandes richesses, et être estimé est plus précieux que l’or et l’argent (Proverbes 22.1 ; cp Proverbes 10.7 ; 11.16 ; Ecclésiaste 7.1).

Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée et on l’obtient en étant bienveillant et intègre.

Le riche et le pauvre se rencontrent. C’est l’Éternel qui les a créés l’un et l’autre (Proverbes 22.2 ; cp Proverbes 3.31 ; 14.34 ; Job 31.15).

La dignité de l’homme tient à sa création à l’image de Dieu et non à sa position sociale. Jalousie et mépris n’ont aucune raison d’être car devant Dieu nous sommes tous égaux.

L’homme avisé voit venir le malheur et se met à l’abri, les sots n’y prêtent pas attention et en subissent les conséquences (Proverbes 22.3 ; cp Proverbes 14.16 ; 27.12).

Le sage prévoit les jours difficiles et il évite les situations hasardeuses à tous les niveaux.

Sois humble et révère l’Éternel, alors tu auras richesse, honneur, et la vie (Proverbes 22.4 ; cp Proverbes 15.33 ; 21.21).

Tôt ou tard, celui qui honore l’Éternel par sa conduite sera récompensé.

Le chemin des hommes corrompus est plein d’épines et de pièges, celui qui tient à bien vivre sa vie se tient éloigné de toute corruption (Proverbes 22.5 ; cp Proverbes 15.19).

Il faut savoir que la vie des impies est rude et qu’ils sont en abomination à l’Éternel.

Montre bien à l’enfant la voie qu’il doit suivre, et même vieux, il n’en déviera pas (Proverbes 22.6 ; cp Proverbes 13.24 ; 19.18 ; 22.15 ; 23.13-14 ; 29.15,17).

Si les parents enseignent la morale chrétienne à leurs enfants et les corrigent, il y a de bonnes chances qu’ils honoreront Dieu. Cependant, ici-bas, rien n’est certain.

Le riche domine le pauvre et celui qui emprunte est esclave de celui qui prête (Proverbes 22.7; cp Exode 21.7-11 ; Lévitique 25.39 ; Deutéronome 15.12 ; 2Rois 4.1 ; Néhémie 5.5-8).

Le pouvoir de l’argent est machiavélique. Le débiteur est dans une situation de dépendance et d’infériorité vis-à-vis de son créditeur.

Qui sème le mal moissonnera le malheur et sa fureur prendra fin (Proverbes 22.8; cp Job 4.8 ; Osée 10.13 ; Galates 6.7).

C’est ce qu’on espère mais la justice se fait souvent attendre.

L’homme bienveillant sera béni parce qu’il donne de son pain au pauvre (Proverbes 22.9 ; cp Proverbes 11.25 ; 23.6 ; 28.22 ; Matthieu 20.15 ; 2 Corinthiens 9.6).

Littéralement : « L’homme bon œil » parce que son œil reflète son cœur compatissant.

Chasse le moqueur et la discorde, les contestations et les insultes prendront fin (Proverbes 22.10 ; cp Proverbes 21.24 ; 24.9 ; Psaume 101.5).

Le moqueur est foncièrement opposé à Dieu et on pourrait dire qu’il a le diable au corps.

Celui dont le cœur est pur parle avec grâce et a le roi pour ami (Proverbes 22.11 ; cp Proverbes 14.35 ; 16.13,21).

Un cœur pur et compatissant est la source de la véritable éloquence, celle qui fait du bien.

L’Éternel protège l’homme intelligent mais il déjoue les projets du perfide (Proverbes 22.12).

Un homme est dit intelligent quand ses pensées sont pures et sans hypocrisie.

Le paresseux dit : “ Il y a un lion là-dehors, je risque d’être déchiré en pleine rue ! ” (Proverbes 22.13 ; cp Proverbes 26.13).

Le fainéant invente toutes sortes de prétextes ridicules pour ne pas travailler.

La bouche des étrangères est une fosse profonde : celui contre qui l’Éternel est irrité y tombera (Proverbes 22.14 ; cp Proverbes 2.16-22 ; 5.3-6 ; 6.24-26 ; 7.10-23).

La bouche de cette prostituée est une fosse au sens propre et figuré. Le langage est brutal.

Celui qui opprime l’indigent, l’enrichit, Celui qui donne au riche, l’appauvrit (Proverbes 22.16 ; cp Proverbes 14.31 ; 22.22-23 ; 28.3).

Opprimer le pauvre c’est le forcer à trouver des moyens de sortir de la misère. Donner au riche c’est augmenter sa paresse qui, au final, l’appauvrira.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires