Les études

30 mars 2022

#27 Quand le Seigneur interviendra (Esaïe 33.2-34.3)

Les Assyriens qui se croient invincibles ont envahi Juda et détruisent tout, mais leur tour viendra.

Éternel, fais-nous grâce : nous espérons en toi. Chaque matin, sois notre force, délivre-nous de la détresse ! Quand ta voix retentit, les peuples fuient. Quand tu te lèves, les nations se dispersent. On se précipitera et on raflera leur butin comme un vol de criquets (Ésaïe 33.2-4 ; cp Esaïe 8.17 ; 26.16).

Ésaïe intercède pour son peuple, et il sait que les nations qui composent l’empire assyrien vont subir une cuisante défaite, et il voit déjà les Israélites, comme une nuée de sauterelles, piller le camp ennemi déserté.

L’Éternel siège là-haut. Il remplira Jérusalem de droiture et de justice. Tu seras alors en sécurité et tu posséderas la sagesse et la connaissance. Honorer l’Éternel, tel est tout ton trésor (Ésaïe 33.5-6).

Ésaïe fait référence au Millénium et à des conditions de vie idéales car tous honoreront l’Éternel.

Les vaillants messagers de paix pleurent amèrement. Les routes sont désertes. Le dévastateur a rompu l’alliance et méprise tous les habitants. Le pays est en deuil. La plaine en bord de mer ressemble à un désert Le plateau du Basan et le mont du Carmel dépérissent (Ésaïe 33.7-9 ; cp 2R 18.13-16).

Les Assyriens ont tout détruit puis exigé un énorme tribut en échange de leur départ, mais une fois le magot encaissé, les envoyés reviennent en pleurant car maintenant l’ennemi exige la reddition de Jérusalem.

“ Maintenant, je me lève, dit l’Éternel, et je vais montrer ma grandeur. Vous n’enfantez que de la paille et votre souffle est le feu qui vous dévorera. Les peuples seront consumés comme des épines” (Ésaïe 33.10-12).

La mesure est comble. La fureur des Assyriens va se retourner contre eux. L’Éternel va faire avorter leur projet et les expédier dans l’autre monde en un tournemain.

Que vous soyez loin ou près, reconnaissez ma puissance. Dans Jérusalem, les pécheurs sont terrifiés et s’écrient : “ Qui peut résister à ce feu dévorant ? ” Celui qui se conduit selon ce qui est juste, et droit et qui dit toujours la vérité, qui rejette les gains mal acquis et les pots-de-vin et qui ne fait pas le mal. Cet homme habitera en sécurité ; des rochers lui serviront d’abri, son pain quotidien lui sera assuré (Ésaïe 33.13-16).

Il faut que la nouvelle de la mort subite des soldats assyriens se répande partout. Face à cet événement surnaturel, les Israélites qui méprisent Dieu réalisent qu’ils risquent le même châtiment, à moins qu’ils ne se repentent. Par contre, ceux qui respectent la Loi de Moïse sont sous la bénédiction de Dieu.

Tes yeux contempleront le roi dans toute sa dignité ainsi que toute l’étendue du pays. Tu te souviendras combien tu étais terrorisé et tu demanderas : “ Où sont ceux qui nous fixaient le tribut, qui comptaient l’argent et qui examinaient nos fortifications ? ” Non, tu ne reverras plus ce peuple arrogant à la langue obscure que l’on ne comprend pas (Ésaïe 33.17-19).

D’une part, tous les envoyés assyriens ont disparu avec leur armée en déroute, et d’autre part, les habitants de Jérusalem et les réfugiés de Juda admirent avec fierté leur roi, qui avait été si grandement humilié.

Mais tu contempleras Jérusalem, la cité de nos fêtes, résidence tranquille, tente qui ne sera plus arrachée. Là, l’Éternel est puissant pour nous ; il sera comme de grands fleuves et de vastes canaux, et aucun navire n’y passera, car l’Éternel est notre juge, notre législateur et notre roi. Il nous sauvera (Ésaïe 33.20-22).

Un jour, Jérusalem ne sera plus menacée et le peuple ne sera plus transbahuté comme une tente de nomades.

Contrairement aux grandes capitales de l’époque (Babylone, Ninive, Thèbes), Jérusalem n’a pas de barrière naturelle, mais elle sera protégée par le Messie, ici décrit comme assumant tous les pouvoirs de l’état.

Ennemi, les cordes de ton mât sont relâchées et tu ne peux plus déployer les voiles. Alors, tout Juda se partagera un immense butin. Aucun ne sera malade car le peuple de Jérusalem recevra le pardon de ses fautes (Ésaïe 33.22-24).

L’ennemi est comparé à un navire qui aurait l’audace de s’avancer contre Jérusalem, mais il échouera et sera la proie des Israélites. Dans le royaume de Dieu, il n’y aura plus de maladie car les péchés seront pardonnés.

Approchez, ô nations, pour écouter ! Que le monde entier prête attention ! Car l’Éternel est en colère contre toutes les nations et leur multitude, et il va les exterminer. Les cadavres abandonnés empesteront et leur sang ruissellera des montagnes (Ésaïe 34.1-3).

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires