Les études

05 avril 2022

#03 Au secours !

Dans le Psaume 4, David s’adresse aux conjurés qui ont suivi son fils Absalom dans son coup d’état contre son père.

Si vous êtes en colère, n’offensez pas Dieu ! Réfléchissez à vos actions puis faites silence. Pause. Offrez des sacrifices d’un cœur droit et confiez-vous en l’Éternel ! (Psaumes 4.5-6).

David reconnaît que le choix de Dieu ne plaît pas à ses adversaires mais il les avertit de ne pas le maudire ou tenter de l’assassiner car il est roi par la volonté de l’Éternel. Ce n’est qu’en se soumettant à Dieu que les révoltés retrouveront le bon sens et la paix.

Plusieurs disent : “ Qui nous fera du bien ? ” Ô Éternel, porte sur nous un regard favorable ! Tu mets dans mon cœur plus de joie que mes ennemis quand leurs moissons abondent. Je me couche et je m’endors en paix, car avec toi, ô Éternel, je suis en sécurité (Psaume 4.7-8).

Ça murmure dans les rangs car la petite troupe manque de tout et se trouve dans une situation périlleuse. Mais David trouve son bonheur en l’Éternel. Dans l’union intime avec Dieu on trouve paix et sérénité même dans les tribulations.

Dans le Psaume 5, David exprime sa colère face aux impies et sa joie auprès de l’Éternel.

Au chef de chœur. Avec flûtes. Psaume de David. Ô Éternel, écoute mes paroles et mes soupirs ! Ô toi mon Roi mon Dieu, sois attentif à mes cris car c’est toi que je prie. Éternel, le matin tu entends ma voix car dès l’aube je me présente à toi et j’attends. Le méchant ne demeure pas auprès de toi car tu n’es pas un Dieu qui prend plaisir au mal, et les insolents ne subsistent pas devant toi. L’Éternel a horreur des assassins et des trompeurs (Psaume 5.1-7).

L’homme de foi sait que la justice aura le dernier mot, mais en attendant, il persévère à bien faire, il fait appel à l’Éternel et attend avec confiance son intervention, une attente fondée sur son caractère miséricordieux. Car Dieu fait un accueil bien différent au fidèle et à l’insolent qui prétend se passer de Dieu, qui se moque de toute morale et qui fait comme bon lui semble.

Par ta grâce infinie, je peux entrer dans ta maison, et avec une crainte respectueuse je me prosterne dans ton saint Temple (Psaume 5.8).

David reconnaît humblement que son accès à Dieu est un acte de sa grâce.

Éternel, conduis-moi dans ce qui est juste à cause de mes ennemis et aplanis mon sentier. Leurs propos ne sont que malice, leurs paroles sont comme un sépulcre ouvert, et ils ont la langue trompeuse (Psaumes 5.9-10 ; Cp Romains 3.13).

Le meilleur moyen de se défendre contre des méchants propos est une conduite droite en évitant de rendre le mal pour le mal.

Ô Dieu, fais-leur payer leurs crimes et que, par leurs machinations, ils provoquent leur propre ruine car ils se sont rebellés contre toi. Mais tous ceux qui se confient en toi et qui aiment ton nom se réjouiront car tu bénis le juste Ô Éternel, et tu l’entoures de ta grâce comme d’un bouclier (Psaume 5.11-13).

La prière imprécatoire qui demande une justice expéditive, est fréquente dans les Écritures et surtout dans les Psaumes. Elle est justifiée car en se révoltant contre David, les conjurés se rebellent contre Dieu qui l’a établi roi. Leur jugement et celui de tous les impies signifie la délivrance des fidèles du Seigneur, surtout à la fin des temps lors du grand règlement de comptes.

Nous arrivons au Psaume 6 qui est le premier des 7 dit, de repentance (Psaumes 32 ; 38 ; 51 ; 102 ; 130 ; 143). David est entouré d’ennemis mais c’est le sentiment d’être sous la colère de Dieu qui accable son âme.

Au chef de chœur. Un Psaume de David, à chanter avec accompagnement de harpes à huit cordes. Éternel, dans ta colère ne me punis pas. Aie pitié de moi, Éternel, car je suis sans force. Guéris-moi car mon âme est toute troublée. Jusques à quand, Éternel. Reviens Éternel. Dans ta miséricorde, sauve-moi. Car dans le Schéol, les morts ne chantent pas tes louanges. Je suis épuisé à force de gémir. Ma couche est baignée de larmes. J’ai le visage usé par le chagrin. Ceux qui me persécutent le font vieillir. (Psaume 6.1-8).

David est dans une très grande détresse mais on n’en connaît pas la raison. Bien que guerrier accompli, il était d’une très grande sensibilité spirituelle. Ici et là, même dans les Psaumes non prophétiques comme celui-ci, on rencontre des paroles que Jésus s’est appropriées. Lui aussi a dit : « Mon âme est troublée » (Jean 12.27), peu avant de prendre la Pâque, son dernier repas, avec ses disciples.

Les anciens Hébreux concevaient le Schéol, le séjour des morts, comme un abîme de ténèbres où règne le plus profond silence. La piété de David apparaît nettement quand il fait valoir qu’une fois mort, il ne pourra plus louer l’Éternel. En d’autres mots, la valeur de la vie se mesure au degré de ma contribution à l’œuvre de Dieu.

Retirez-vous artisans du mal, car l’Éternel voit mes larmes et exauce mes supplications. Mes ennemis seront dans l’épouvante, tout honteux (Psaume 6.9-11 ; cp Matthieu 7.23).

David change soudainement de ton parce qu’il sait que Dieu a répondu à sa supplication et lui donne la victoire sur ses ennemis.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires