Les études

30 mars 2022

#03 Paul se fait du souci pour ses brebis (1 Thessaloniciens 2.10-3.5)

Vous en êtes témoins, et Dieu aussi : nous nous sommes comportés envers vous qui avez la foi d’une manière irréprochable à tout point de vue. Et comme vous le savez, nous avons exhorté et consolé chacun de vous comme un père le fait pour ses enfants et nous n’avons pas cessé de vous inciter à vivre d’une manière digne de Dieu, qui vous appelle à son royaume et à sa gloire (1 Thessaloniciens 2.10-12 ; cp Éphésiens 4.1-3).

L’équipe apostolique mène une vie exemplaire digne d’être imitée, que ce soit au niveau personnel ou dans leur ministère. Paul est comme une mère nourricière, tendre et compatissante, et comme un père qui, par sa vie irréprochable, ses motivations et actions, sert de modèle à ses enfants à qui il enseigne la vérité, afin qu’ils soient solidement établis dans la foi.

Nous rendons sans cesse grâces à Dieu, parce que vous n’avez pas considéré notre prédication comme une parole humaine mais comme ce qu’elle est réellement, la Parole de Dieu, qui est efficace en vous qui avez la foi (1 Thessaloniciens 2.13 ; cp Actes 8.14 ; 13.44).

Paul prêche la grâce de Dieu en Jésus-Christ, mais comme ce message ne peut être reçu que par la foi, il faut que le Saint Esprit rende réceptif le cœur de celui qui l’entend. Malheureusement, la plupart de ceux qui sont confrontés à la Parole de Dieu ne l’acceptent pas parce qu’elle révèle leur péché.

Vous avez aussi suivi l’exemple des églises de Dieu en Judée qui appartiennent à Jésus-Christ, ayant été persécutés par vos compatriotes, comme ces croyants par les Juifs (1 Thessaloniciens 2.14 ; cp Actes 17.5-7).

Les églises chrétiennes ont une origine divine et Jésus pour chef. Tous leurs membres font partie de la famille de Dieu et sont donc frères, qu’ils soient juifs ou païens, malgré l’abîme culturel qui les sépare. Ils sont aussi frères de souffrances à cause de leur foi en Jésus-Christ.

Ce sont les Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne se soucient nullement de plaire à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes. Ils essaient de nous empêcher d’annoncer la bonne nouvelle aux non-Juifs pour qu’ils soient sauvés, portant ainsi leurs péchés à leur comble. Mais la colère de Dieu finira par les atteindre (1 Thessaloniciens 2.15-16).

Littéralement, Paul dit : « les Juifs nous ont chassés comme des animaux pour nous tuer ». Ce rappel déclenche contre les Juifs un réquisitoire explosif de l’apôtre. Une telle condamnation n’est pas rare à cause de l’opposition violente et constante des Juifs à la bonne nouvelle de la grâce de Dieu en Jésus-Christ.

Dieu permet souvent au mal de suivre son cours et aux coupables de mettre le comble à leurs crimes (Genèse 15.16 ; Daniel 8.23 ; Romains 2.5-6 ; Matthieu 23.32). Mais ils devront boire la coupe de la colère divine jusqu’à la lie.

Chers frères, nous sommes séparés de corps pour un temps, mais de cœur nous sommes toujours avec vous, et nous avons fait beaucoup d’efforts pour vous revoir, car nous le souhaitions ardemment. Moi Paul, j’ai essayé deux fois, mais Satan nous en a empêchés (1 Thessaloniciens 2.17-18 ; 2Corinthiens 2.4 ; Galates 4.19-20).

Ayant dû fuir, Paul a été arraché de ses enfants spirituels qui sont aussi ses frères et sœurs en Jésus-Christ. Mais même si une grande distance les sépare, il les porte dans son cœur, dans ses pensées et ses prières.

Où qu’il aille, l’apôtre voit ses projets contrecarrés, mais il nous dit qui, dans les coulisses, tire les ficelles.

En effet, c’est vous qui êtes notre espérance, notre joie et notre couronne de gloire, dont nous serons fiers en présence de notre Seigneur Jésus au jour de sa venue ! (1 Thessaloniciens 2.19-20; cp 1Pierre 5.4; Jacques 1.12 ; Apocalypse 2.10 ; 2Timothée  4.8 ; 1Corinthiens 9.25 ; Apocalypse 22.12).

Dans les cieux, diverses couronnes récompenseront les croyants qui auront été fidèles au Seigneur. L’apôtre anticipe déjà le bonheur immense qu’il éprouvera, quand il embrassera du regard tous ceux qui, par la grâce de Dieu, il aura amené à la foi. Pour Paul, seule son œuvre pour le Seigneur a de la valeur.

C’est pourquoi, ne pouvant plus supporter l’absence de nouvelles, nous avons préféré rester seuls à Athènes et nous vous avons envoyé notre frère Timothée, qui est au service de Dieu et collabore avec nous, dans l’annonce de la Bonne Nouvelle du Christ (1 Thessaloniciens 3.2a).

Paul se fait beaucoup de soucis pour les brebis dont il a la charge parce qu’il a un vrai cœur de pasteur. Il leur envoie donc Timothée, son plus fidèle collaborateur et un véritable disciple du Christ.

Nous l’avons chargé de vous affermir et de vous encourager dans la foi, afin que nul ne chancelle à cause des persécutions qui vous assaillent. Vous savez très bien qu’elles sont notre lot, car lorsque nous étions parmi vous, nous vous avons prévenus que vous auriez à souffrir et c’est ce qui est arrivé. C’est pourquoi, dans mon impatience, j’ai envoyé Timothée prendre de vos nouvelles, car je craignais que le Tentateur n’ait éprouvé votre foi au point de réduire à néant notre travail (1 Thessaloniciens 3.2b-5 ; cp Actes 14.22 ; 1Pierre 4.12-13 ; 5.10 ; Matthieu 5.11-12 ; 10.24-25 ; Jean 16.33 ; 2Timothée 3.12 ; Jacques 1.2-4).

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires