Les études

01 avril 2022

#33 Les médisances et des calomnies (Proverbes 26.17-27.6)

Certaines situations et actions sont à éviter comme la peste.

Celui qui se mêle d’une querelle qui ne le regarde pas, agit comme s’il attrapait un chien par les oreilles (Proverbes 26.17 ; cp Proverbes 20.3 ; 2 Chroniques 35.20-24).

En Orient, les chiens sont sauvages, alors « bon courage » à celui qui leur tire les oreilles.

Comme un fou qui sème la mort autour de lui, tel est celui qui trompe son ami et qui dit : C’était pour plaisanter ! (Proverbes 26.18-19).

Être trahi avec insolence par quelqu’un en qui on a confiance est une terrible expérience.

Quand il n’y a plus de bois, le feu s’éteint ; quand il n’y a plus de calomniateur, la querelle s’apaise. Le bois alimente le feu, et l’homme querelleur attise la querelle. Les médisances sont comme les friandises : elles descendent jusqu’au tréfonds de l’être (Proverbes 26.20-22 ; cp Proverbes 11.13 ;16.28 ; 18.6.8 ; 20.19 ; 22.10.12 ; 30.33).

Il suffit d’une mauvaise langue pour échauffer tout un groupe et semer la zizanie. Mais si on se sépare de ce teigneux, la paix revient.

Comme un vernis argenté sur un pot de terre, telles sont des paroles chaleureuses sur un cœur malveillant. Sa duplicité se déguise sous d’aimables propos. Ne te fie pas à lui car il y a sept abominations dans son cœur et sa méchanceté finira par apparaître devant tous (Proverbes 26.23-26 ; cp Proverbes 6.18).

Sous des apparences charmantes et des paroles flatteuses, l’hypocrite a soin de cacher la tromperie, mais son fond méchant finira par se révéler.

Celui qui creuse une fosse y tombera et la pierre revient sur celui qui la roule (Proverbes 26.27 cp Proverbes 1.18 ; 28.10 ; Psaume 7.16-17 ; 9.15 ; 35.8 ; 57.6).

Les mauvais coups que trame le méchant se retournent souvent contre lui.

Le menteur n’a que haine pour ceux qu’il blesse et les paroles flatteuses amènent la ruine de ceux qui les écoutent (Proverbes 26.28).

La flatterie est un stratagème pour tromper puis écraser son prochain.

Ne te vante pas de ce que tu feras demain car tu ne sais pas même ce qui arrivera aujourd’hui (Proverbes 27.1 ; cp Luc 12.18-19 ; Jacques 4.13-15).

L’instant seul m’appartient mais tout à l’heure et demain appartiennent à Dieu seul.

Ne chante pas tes louanges mais que ce soit un autre et non pas toi qui fasse ton éloge (Proverbes 27.2).

L’orgueil est souvent réprouvé par le livre des Proverbes, par contre, sous une forme ou sous une autre, l’humilité est souvent louée.

La pierre est lourde et le sable pesant, mais l’irritation de l’insensé est plus lourde que tous les deux (Proverbes 27.3 ; cp Proverbes 26.4).

Il faut fuir les insensés car ils sont incapables de se maîtriser et impossibles à raisonner.

La fureur est cruelle mais la jalousie est bien pire (Proverbes 27.4 ; cp Proverbes 6.34-35 ; Cantique des Cantiques 8.6).

Une explosion de colère est ponctuelle mais la jalousie est sournoise et ne désarme pas.

Une réprimande franche vaut mieux qu’un amour caché. Un ami qui vous blesse vous prouve par là sa fidélité, mais un ennemi multiplie les embrassades (Proverbes 27.5-6 ; cp Matthieu 26.47-50).

Qui aime bien châtie bien. Si on aime quelqu’un qui mérite d’être repris, il faut le faire même si ça fait mal, sinon ce n’est pas de l’amour mais de l’indifférence.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires