Les études

05 avril 2022

#41 La Loi de l’Éternel est parfaite

Quand les colons juifs ont reconstruit le temple détruit par Babylone, ils ont dû utiliser en partie les matériaux endommagés du temple précédent.

La pierre rejetée par ceux qui bâtissaient est devenue la pierre principale. Cette œuvre de l’Éternel est un prodige à nos yeux. C’est ici la journée qu’il a faite, qu’elle soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie ! Ô Éternel, accorde-nous le salut et le bonheur ! (Psaume 118.22-25).

L’évangile selon Matthieu désigne Jésus comme étant la pierre principale (Matthieu 21.42-44). Les apôtres Pierre et Paul écrivent que le Christ est la pierre d’angle de l’Église et qu’en dehors de lui, il n’y a pas de salut (Éphésiens 2.20 ; Actes 4.11-12 ; 1Pierre 2.6-7). La dédicace du nouveau Temple fut pour les Juifs la preuve du secours de Dieu et la garantie de bénédictions à venir.

 Béni soit celui qui vient au nom de l’Éternel ! (Psaume 118.26 ; cp Matthieu 21.9).

Les habitants de Jérusalem adressaient cette salutation aux pèlerins qui venaient pour les grandes fêtes. C’est aussi ainsi que la foule acclama Jésus le dimanche des rameaux.

L’Éternel seul est Dieu ; c’est lui qui nous éclaire. Offrez les sacrifices. Tu es mon Dieu, je te louerai et je t’exalterai ! Célébrez l’Éternel car il est bon, car sa miséricorde dure éternellement ! (Psaume 118.27-29).

Dieu s’est fait connaître de multiples façons à Israël qui, en contrepartie, devait lui rendre hommage en le louant, en lui obéissant et en offrant les sacrifices exigés par la Loi.

Le Psaume 119 est une méditation et un éloge de la Parole de Dieu parsemée de prières et d’actions de grâce. C’est une confession de foi qui exalte les avantages que l’homme tire de la mise en pratique des commandements de Dieu. Chaque strophe a huit versets qui commencent tous par la même lettre. Les 22 strophes égrainent ainsi les 22 lettres de l’alphabet hébreu. Ce Psaume a été rédigé après le retour d’exil pour la formation intellectuelle et spirituelle des jeunes Israélites, tandis que leurs aînés étaient en proie à la haine des peuples environnants.

Heureux les hommes qui ont une conduite intègre et qui règlent leur vie selon la Loi de l’Éternel. Heureux les hommes qui suivent ses préceptes et cherchent à lui plaire de tout leur cœur, qui ne commettent pas d’iniquité mais marchent dans ses voies ! Tu as donné tes commandements pour qu’on les respecte avec soin (Psaume 119.1-4).

Ce début du Psaume 119 rappelle le Psaume premier qui dit : « Heureux l’homme qui … met toute sa joie dans la Loi de l’Éternel qu’il médite jour et nuit ». Oui, mais à condition que celui qui met en pratique les enseignements de la Loi obéisse à son esprit, ce qui est à l’opposé du légalisme pharisaïque. Obéir à la Loi est la volonté de Dieu pour l’homme mais il lui demande une obéissance venant du cœur. Se soumettre ainsi à Dieu aura pour résultat tous les bienfaits qu’on peut imaginer. Mais qui peut dire qu’il obéit à toute la loi morale de Dieu ?

Comment un jeune homme peut-il mener une vie droite ? En se conformant à ta parole. Je veux te plaire de tout mon cœur, ne permets pas que je dévie de tes commandements ! (Psaume 119.9).

Celui qui aime Dieu désire connaître sa parole et la mettre en pratique d’un cœur sincère.

J’ai caché ta parole tout au fond de mon cœur pour ne pas pécher contre toi. Mes lèvres énumèrent toutes les lois que tu as prononcées (Psaume 119.11,13).

Quand elle est mémorisée, la Parole se présente à l’esprit et est plus facile à mettre en pratique.

Ouvre mes yeux pour que je voie les merveilles de ta Loi ! Je suis étranger sur la terre : ne me cache pas tes commandements ! (Psaume 119.18-19).

Les païens disputaient aux colons juifs la possession de leur pays et contestaient leur droit de servir l’Éternel. Le croyant est un pèlerin de passage qui a besoin que le Saint Esprit lui ouvre les yeux spirituels et le guide pendant sa vie terrestre.

Mon âme est collée à la poussière, rends-moi la vie selon ta parole ! Éternel, enseigne-moi le chemin de tes ordonnances… donne-moi du discernement… fais-moi marcher dans tes commandements… incline mon cœur vers tes enseignements… détourne mes regards des choses vaines et fais-moi vivre dans tes voies (Psaume 119.25, 33-37).

Ces prières ne sont pas légalistes mais dites avec sincérité de cœur. Les convoitises du monde nous tirent sans cesse vers le bas, mais pour bien vivre il nous faut obéir à la parole de Dieu.

Que ta grâce et ton salut s’étendent jusqu’à moi et je pourrai répondre aux contredisants (Psaume 119.41-42).

Il faut connaître Dieu et sa parole pour pouvoir témoigner aux non-croyants.

Je suis indigné en voyant les méchants délaisser ta Loi (Psaume 119.53).

Il est scandaleux que la religion remplace l’autorité de la parole de Dieu par la tradition.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires