Les études

30 mars 2022

#46 C’est pour le monde entier sauf les idolâtres (Esaïe 55.8-56.8)

L’Esprit de grâce sollicite le pécheur pendant un temps. Il ne faut pas le faire attendre mais rompre avec le péché et implorer la miséricorde de Dieu qui pardonne quiconque vient à lui au nom de Jésus.

Car vos pensées ne sont pas mes pensées et vos façons d’agir ne sont pas les miennes, déclare l’Éternel ; autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et autant mes pensées sont élevées au-dessus des vôtres (Ésaïe 55.8-9).

L’homme est enfermé dans l’espace-temps comme un poisson rouge dans un bocal. C’est un ver de terre, faible et mortel, tandis que le Dieu infini est dans une autre dimension et on ne peut savoir ce qu’il va faire.

La pluie et la neige qui descendent du ciel n’y retournent jamais sans avoir arrosé la terre et fait germer les graines, qui procurent au semeur le grain qu’il sème, ce qui fournit du pain à l’homme. Ainsi en est-il de ma parole ; elle ne revient jamais vers moi sans avoir accompli ma volonté, et atteint le but que je lui ai fixé (Ésaïe 55.10-11 ; cp Psaume 107,20 suivants).

La Parole de Dieu est comme un messager qui accomplit toujours sa mission. Ésaïe veut dissiper les doutes des Israélites qui se demandent si l’Éternel est capable de les délivrer de leurs ennemis.

Oui, vous sortirez dans la joie et en paix. Les montagnes et les collines éclateront de joie et tous les arbres des champs clapperont des mains. A la place des broussailles et des orties croîtront le cyprès et le myrte ; tout cela aura lieu en l’honneur de l’Éternel et pour toujours (Ésaïe 55.12-13 ; cp Esaïe 35.1-2 ; 41.18-19 ; 44.23 ; 49.13 ; Psaume 96.11-13 ; 98.7-9).

La sortie des Israélites de la captivité babylonienne saute les siècles pour aboutir à la gloire finale du Millénium. La nature est personnifiée afin de participer à la joie du peuple de Dieu qui se rend à Jérusalem et entrer dans le règne du Messie.

Ainsi parle l’Éternel : Faites ce qui est juste et respectez le droit, car mon salut est proche et je ferai justice. Heureux est l’homme qui agit ainsi et qui s’y applique, qui respecte le sabbat et qui ne fait pas de mauvaises actions ! (Ésaïe 56.1-2 ; cp Colossiens 2.16).

Dieu invite tout un chacun à s’approprier le salut qu’il offre gratuitement. Mais il faut aussi se repentir, c’est-à-dire abandonner ses mauvaises actions car, dans sa justice, Dieu les jugera. Sous l’Ancienne Alliance, violer le sabbat était une main levée contre Dieu, un rejet de l’alliance de l’Éternel avec Israël, une faute qui encourait la peine de mort. Aujourd’hui par contre, sous le régime de la grâce, ce rite n’est plus en vigueur et le seul des dix Commandements qui n’est pas répété dans le Nouveau Testament.

Que l’étranger qui s’attache à l’Éternel ne dise pas :  “ L’Éternel va sûrement m’exclure de son peuple ”, et que l’eunuque ne dise pas : “ Je suis un arbre sec ! ” Car ‘Éternel leur déclare : tous ceux qui respectent le sabbat, qui choisissent de faire ce qui m’est agréable, et qui s’attachent à mon alliance, auront dans ma maison une stèle qui leur sera réservée, avec leur nom qui vaudra mieux pour eux qu’une descendance et je leur donnerai un nom qui sera éternel (Ésaïe 56.3-5 ; cp Deutéronome 23.2-8 ; 2Sa 18.18).

Sous l’Ancienne Alliance, les pros élites païens n’avaient pas les mêmes droits que les Israélites et aucun eunuque n’était admis dans le temple. Mais sous le régime de la grâce il n’y a plus de favoritisme car tous ceux qui ont la foi en Jésus font partie du peuple de Dieu. Ils sont inscrits dans les registres célestes et ont tous les mêmes droits. Mais pendant le Millénium, ceux qui n’ont pas eu de postérité sur terre seront honorés par une stèle sur laquelle sera inscrit leur nouveau nom qu’ils garderont pour l’éternité.

Tous ceux qui sont étrangers et qui s’attacheront à l’Éternel pour le servir, pour l’aimer et pour être ses serviteurs, qui respecteront le sabbat et mon alliance, je les ferai venir à ma montagne sainte et je les réjouirai au Temple où l’on me prie, et j’agréerai leurs holocaustes et autres sacrifices offerts sur mon autel. Car on appellera mon Temple : “ la Maison de prière pour tous les peuples ” (Ésaïe 56.6-7 ; cp Esaïe 25.6 ; Matthieu 21.13 ; 1Pierre 2.5 ; Hébreux 13.15).

Jésus a mentionné ce rôle du temple quand il a viré les marchands ambulants. Sacrifices et holocaustes sont probablement d’ordre spirituel parce que la prière est l’acte d’adoration principal du culte. Puis celui-ci est suivi d’un banquet offert aux représentants de tous les peuples. Le temple du Millénium aura une vocation universelle, ce que le roi Salomon avait déjà anticipé (1Rois 8.41-43 ; cp Esaïe 2.2-3 ; Marc 11.17).

Voici ce que déclare l’Éternel : aux bannis d’Israël que j’ai rassemblés, j’en joindrai d’autres (Ésaïe 56.8 ; cp Esaïe 11.10-12 ; Jean 10.16 ; 12.32).

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires