Les études

05 avril 2022

#49 Dieu dans la nature et dans l’histoire

Le Psaume 147 est un hymne de louanges à l’Éternel. Selon la tradition il aurait été rédigé pour la dédicace des murailles de Jérusalem restaurées par Néhémie.

Louez l’Éternel ! Il est bon de célébrer notre Dieu en musique et il est agréable de le louer. L’Éternel rebâtit Jérusalem, il y rassemble les exilés israélites. Il guérit ceux qui sont abattus. Il détermine le nombre des étoiles et donne un nom à chacune d’elles (Psaume 147.1-4).

Dieu connaît tous les astres du ciel mais s’intéresse surtout à chaque personne humaine.

Notre Seigneur est grand; son pouvoir est immense et sa science infinie. Il soutient les humbles et abaisse les impies. Chantez à l’Éternel d’un cœur reconnaissant. Il donne leur pâture aux troupeaux et aux petits du corbeau. L’Éternel prend plaisir en ceux qui le révèrent et qui espèrent en sa bonté (Psaume 147.5-11).

L’Éternel prend soin de toutes les créatures qui s’attendent à lui (Luc 22.24-30).

Jérusalem, célèbre l’Éternel car il a renforcé tes portes, il a béni tes fils. Il fait régner la paix sur ton territoire et il te rassasie de la fleur du froment (Psaume 147.12-14).

Ces paroles font plutôt penser au Millénium quand Jésus-Christ régnera sur terre.

Le Psaume 148 est grandiose et l’un de mes préférés. Le ciel, la terre et toute la création sont personnifiés et exhortés à louer l’Éternel.

Louez l’Éternel, louez l’Éternel du haut des cieux ! Louez-le, dans les lieux élevés ! Louez-le, vous tous ses anges ! Louez-le, soleil et lune, et vous, astres lumineux ! Louez-le cieux des cieux, et vous, nuages chargés d’eau là-haut dans le ciel ! Qu’ils louent l’Éternel car il a ordonné et ils ont été créés. Il les a établis pour toujours et leur a fixé des lois qui ne changeront pas (Psaume 148.1-6).

La louange commence au 3e ciel, la demeure de l’Éternel, puis s’étend aux astres. Anges et objets inanimés, chacun a son rang et sa fonction, et obéit aux lois que Dieu leur a données.

Louez l’Éternel, vous qui êtes sur terre, monstres marins, et vous, éclairs, grêle, neige, brume, vents impétueux qui exécutez ses ordres ! Vous, montagnes et collines, arbres fruitiers, les cèdres et tous les animaux, reptiles et oiseaux. Dirigeants du monde et tous les peuples, chefs et princes, jeunes gens et jeunes filles, vieillards et enfants, louez l’Éternel car son nom seul est élevé et sa majesté domine la terre et le ciel. Il a relevé la force de son peuple. Louez l’Éternel ! (Psaume 148.7-14).

Les êtres les plus mystérieux et terrifiants, les forces indomptées et toute la création sont invités à louer l’Éternel pour sa majesté et parce qu’il sauve son peuple.

Le Psaume 149 est un chant guerrier et chant de victoire, qui sera en vogue quand Jésus aura instauré son règne sur terre.

Célébrez l’Éternel ! Chantez à l’Éternel un cantique nouveau ! Que ses fidèles chantent ses louanges et qu’Israël se réjouisse en son roi, avec des danses, le tambourin et la harpe. Car l’Éternel prend plaisir en son peuple et il accorde le salut aux humbles. Que ses fidèles exaltent Dieu à pleine voix (Psaume 149.2-5).

Le cantique mentionné dans le livre de l’Apocalypse (5.9 ; 14.3) est peut-être bien celui-ci.

Que ses fidèles tiennent dans leurs mains l’épée à deux tranchants pour punir nations et peuples. Ils chargeront leurs dignitaires de chaînes pour accomplir sur eux le jugement prescrit. C’est l’honneur qui revient à chaque fidèle. Louez l’Éternel ! (Psaume 149.6-9).

Certains chrétiens, choqués par ces paroles, leur donnent un sens politique et spirituel. Mais une interprétation littérale des Écritures l’interdit (cp. Psaumes 2.9). Ce Psaume fut le prétexte pour déclencher au 16e siècle la guerre des paysans et au 17e siècle la guerre de 30 ans.

Nous arrivons au Psaume 150 et à la fin du psautier, un recueil qui contient les luttes, les souffrances et la foi triomphante de l’ancien peuple de Dieu. Ce livre renferme le trésor de piété que recelait l’âme de l’Israélite fidèle, et il témoigne de la réalité de l’intervention divine dans l’histoire d’Israël. L’Éternel règne et au terme de l’Histoire, les cris de détresse seront remplacés par les actions de grâces, et dans l’éternité, seule la louange retentira dans l’univers. Accompagné d’un immense orchestre, le Psaume 150 appelle tous les fidèles à louer l’Éternel.

Louez l’Éternel ! Louez Dieu dans son sanctuaire ! Louez-le dans les lieux célestes ! Louez-le pour ses hauts faits, louez-le pour sa grandeur infinie ! Louez-le avec le luth et la harpe ! Louez-le avec des danses et au son des tambourins ! Louez-le avec la lyre et avec la flûte ! Louez-le par les cymbales retentissantes ! Que tout ce qui vit loue donc l’Éternel ! Louez l’Éternel ! (Psaume 150.1-6).

Tout ce qui produit un son harmonieux est appelé à prendre part à ce concert de louanges. La façon juste d’adorer l’Éternel tient en 2 mots. « Se prosterner », s’humilier devant lui voire même le visage contre terre ce qui ne nous ferait pas de mal. Puis « le vénérer », lui exprimer avec passion, sa dévotion, son admiration et son amour. L’homme est grand et digne quand il occupe sa juste place prosterné devant son Créateur. Aujourd’hui, seuls les croyants authentiques vénèrent l’Éternel, mais un jour, tout ce qui respire l’adorera.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires