Les études

30 mars 2022

#05 Daniel interprète le rêve (Daniel 2.36-3.1)

Il y a de quoi être troublé par l’aspect de la statue mais surtout par sa destruction soudaine et complète due à une petite pierre venue de nulle part, qui après l’avoir pulvérisée, augmente démesurément.

Voilà ton rêve et ce qu’il signifie. Tu es le roi des rois à qui le Dieu des cieux a donné la royauté, la force, la puissance et la gloire. Dieu a placé sous ta domination les hommes et les animaux. Tu es la tête d’or. Après toi surgira un autre empire moins puissant que le tien, puis un troisième représenté par le bronze qui dominera toute la terre. Un quatrième royaume lui succédera, il sera dur comme le fer qui pulvérise et met tout en pièces et il écrasera tous les autres royaumes (Daniel 2.36-40 ; cp Jérémie 27.5-7).

Daniel souligne bien que si le roi est puissant, c’est uniquement parce que le Dieu des cieux l’a décidé ainsi.

Quatre empires se succéderont et domineront toute la terre, c’est-à-dire l’Orient à l’Occident. Plus loin, ils sont décrits par quatre animaux. Après Babylone (612-539), la poitrine et les bras représentent l’empire des Mèdes et des Perses. Ces deux peuples ennemis s’allient pour conquérir Babylone. Le ventre et les hanches c’est l’empire grec d’Alexandre le Grand. Il conquiert la Perse puis s’étend jusqu’au nord-ouest de l’Inde. Mais après la mort d’Alexandre, l’empire est partagé entre ses quatre généraux et finit par s’effondrer sous les coups de boutoir de Rome (146 avant J-C) représenté par les jambes et les pieds. Cet empire débute suite à des guerres civiles (27 avant J-C). Moins prestigieux que les précédents, l’empire romain est le plus puissant. Les légionnaires portent une armure qui les rend presque invincibles. Alors que Daniel mentionne la Perse et la Grèce en une phrase, il décrit l’empire romain avec plus de détails que les trois autres réunis.

Les pieds et les orteils à la fois en argile et en fer signifie que ce sera un royaume divisé, dur mais fragile. Le fer mélangé à de la terre cuite signifie que les hommes s’uniront par des alliances mais elles ne tiendront pas plus que le fer ne tient à l’argile (Daniel 2.41-43).

Les jambes en fer correspondent à la période où par sa puissance, l’empire romain établit sa souveraineté sur le monde méditerranéen jusqu’à la mer Noire. Par contre, les pieds et les orteils correspondent à la période où l’empire romain est à la fois fort et faible car constitué d’alliances fondamentalement incompatibles.

À l’époque de ces derniers rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit et dont la souveraineté ne passera pas à un autre peuple. Il pulvérisera tous ces royaumes mais lui-même subsistera éternellement. C’est ce que représente la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans intervention humaine et qui est venue pulvériser la statue. Le grand Dieu a révélé au roi ce qui arrivera dans l’avenir. La signification du rêve est certaine et authentique (Daniel 2.44-45 ; cp Psaume 2.9 ; Luc 20.18 ; Apocalypse 19.15-16).

A la fin des temps, Dieu détruira les dix états qui domineront l’Orient et l’Occident et les remplacera par son royaume. Les détails sont dans l’Apocalypse de Jean. La montagne d’où se détache la pierre est la puissance souveraine de Dieu. A son retour glorieux, Jésus détruira les pieds d’argile qui sont une image de l’empire romain reconstitué sous la botte de l’Antichrist, le futur dictateur. Puis le Seigneur établira son royaume de mille ans qui perdurera jusque dans l’éternité. Il est représenté par la pierre qui détruit la statue et devient une montagne qui remplit la terre. Ce rêve prémonitoire correspond à une réalité à venir.

Alors le roi Nabuchodonosor se jeta la face contre terre, se prosterna devant Daniel et ordonna de lui offrir des offrandes et des parfums. Puis il lui dit : Il est bien vrai que votre Dieu est le Dieu des dieux, le souverain des rois et celui qui révèle les secrets, puisque tu as pu me dévoiler mon rêve (Daniel 2.46).

Le roi de Babylone est un tyran exécrable mais il ne met pas un instant en doute ce que Daniel vient de lui révéler. Il fait un pas dans la bonne direction en disant que le Dieu de Daniel est supérieur aux autres.

Le roi éleva Daniel et lui donna de nombreux présents ; il le nomma gouverneur de la province de Babylone et chef suprême de tous les sages de Babylone. À la demande de Daniel, le roi confia l’administration de la province de Babylone à ses trois amis. Daniel demeura à la cour du roi (Daniel 2.48-49 ; cp Genèse 41.40-43).

Daniel est nommé chef des mages mais aussi satrape de Babylone qui était la charge la plus prestigieuse. Tout comme Joseph à la cour de pharaon, Daniel occupe un poste clé dans une administration païenne dirigée par un roi puissant. Bien que les honneurs glissent sur Daniel comme l’eau sur le dos d’un canard, il les accepte parce que plus il est élevé en dignité et plus il peut répandre la connaissance du vrai Dieu et améliorer le sort des exilés. Ses trois amis deviennent ses auxiliaires dans l’administration de Babylone.

Le roi Nabuchodonosor fit faire une statue d’or de trente mètres de haut (31,50 m) et de trois mètres de large (3,15 m). Il la fit ériger dans la plaine de la province de Babylone (Daniel 3.1).

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires