Les études

01 avril 2022

#05 Les conseils d’un père (Proverbes 4.1-27)

Dans le chapitre 4, un vieillard se félicite d’avoir suivi les conseils qu’on lui avait donnés et, à son tour, il les prodigue à ses fils.

Écoutez, mes fils, l’instruction d’un père, soyez-y attentifs pour acquérir la sagesse car je vous donne de bons conseils. Ne rejetez pas mon enseignement. J’étais, moi aussi, un vrai fils pour mon père et ma mère me chérissait (Proverbes 4.1-2).

Le vrai fils est celui qui est attentif à l’instruction de son père. Les vérités qu’il accepte augmentent son capital spirituel et son savoir-faire pour bien mener ma vie.

Mon père m’a dit : Que ton cœur retienne mes conseils, fais ce que je te dis et tu vivras. Acquiers la sagesse et le bon sens, ne t’en écarte pas. N’abandonne pas la sagesse, aime-la et elle te protégera (Proverbes 4.4-6).

Le commencement de la sagesse est de révérer l’Éternel. Elle est comme une maîtresse d’école et son enseignement protège de Dame Folie et du mal. Très peu de maîtres possèdent la sagesse parce qu’ils rejettent la parole de Dieu et refusent de la connaître.

Le début de la sagesse c’est vouloir acquérir davantage de sagesse et être prêt à tout donner pour se procurer le discernement. Tiens la sagesse en haute estime, attache-toi à elle et elle t’élèvera et t’honorera d’une couronne gracieuse (Proverbes 4.7-9).

Le don de discerner entre le bien et le mal est un trait de la sagesse. Ce don de Dieu permet de lui plaire, de faire les bons choix, de comprendre que Jésus est la sagesse de Dieu et de lui faire confiance. Aimer la sagesse, c’est aimer et réussir sa vie.

Mon fils, écoute-moi et tu prolongeras ta vie. Je t’enseigne la voie de la sagesse et je te guide vers les droits chemins. Si tu y marches, tes pas ne seront pas gênés. Garde l’instruction que tu as reçue car ta vie en dépend (Proverbes 4.10-13).

Le sage a une conduite droite ; il marche dans la lumière, il voit les obstacles et les évite.

Ne t’engage pas dans la voie des méchants, ne suis pas leur exemple. Éloigne-toi de leur sentier, écarte-toi d’eux et passe outre. Parce qu’ils sont pervers et violents, les méchants ne s’endorment pas avant d’avoir fait le mal (Proverbes 4.14-17).

Le maître de sagesse donne une succession d’ordres à son disciple. Le sage discerne les gens dangereux et ne doit avoir aucun contact avec eux car leur pain quotidien est de mal faire. S’il venait à les fréquenter, il courrait le risque d’agir comme eux car le mal est la tendance naturelle du cœur de l’homme.

Le sentier des justes est comme la lumière de l’aurore dont l’éclat ne cesse de croître jusqu’en plein jour. La voie des méchants est plongée dans les ténèbres et ils ne voient pas ce qui les fera tomber (Proverbes 4.18-19 ; cp Proverbes 16.25 ; Matthieu 7.13-14).

Conduits par l’éclairage intérieur de la sagesse, les justes ne sont jamais pris au dépourvu. Le maître les contraste avec les impies dont la vie finit en catastrophe parce qu’ils agissent selon leurs instincts primaires. Dame Folie se trouve à l’entrée de la voie de la perdition et invite le public à l’emprunter. Cette route est une foire où tous les styles de vie sont en étalage et où chacun y trouve ce qu’il veut. L’insensé, qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez, fonce tête baissée tandis que le sage voit le danger et s’éloigne.

Mon fils, sois attentif à mes paroles. Garde mes conseils au fond de ton cœur car ils apportent la vie et assurent la santé du corps (Proverbes 4.20-22).

Le mode de vie prôné par la parole de Dieu préserve l’homme du mal, de beaucoup de maladies et de tragédies. Une vie saine, une bonne hygiène, une nourriture équilibrée et une activité physique, contribuent au bien-être et à la santé.

Par-dessus tout : veille sur ton cœur car il est à la source de la vie. Garde-toi de prononcer des paroles mauvaises, méchantes, fausses et fourbes (Proverbes 4.23-25; Luc 6.45 ; Matthieu 15.19 ; Proverbes 17.28).

Le cœur est l’essence de la personne, le siège de sa personnalité, de l’intelligence, des sentiments, des désirs, de la volonté, des convictions et des valeurs. C’est du cœur que proviennent les bonnes et mauvaises dispositions, ce que je pense, ce que je fais et ce que je dis. Ce qui est dans le cœur sort par la bouche mais celui qui est sage veille sur ses lèvres.

Que tes yeux regardent devant toi. Fais attention où tu te diriges, détourne-toi du mal, choisis une route sûre et ne t’en écarte ni à droite ni à gauche (Proverbes 4.25-27).

Voilà certes un bon conseil pour une course de fond, mais le sujet est la conduite morale.  Le croyant doit prendre garde aux tentations, où il va, qui il fréquente, ce qu’il écoute et regarde, tout ce qui pourrait le faire dévier de sa marche avec Dieu.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires