Les études

30 mars 2022

#57 Un vrai culte enfin (Esaïe 66.15-24)

À la fin des temps, l’Antichrist persécutera Juifs et croyants, mais ils seront délivrés par la venue du Messie qui jugera le monde. Consolés, ils jouiront de la paix, de la félicité, et participeront à la gloire de Jérusalem.

Car l’Éternel viendra dans un ouragan de feu pour déverser son ardente colère. Il exercera ses jugements par le feu du ciel et son épée fera un grand nombre de victimes (Ésaïe 66.15-16 ; cp Esaïe 29.6 ; 30.27,30 ; 34.5 ; 42.13 ; 59.17 ; Jérémie 4.13 ; 25.31-33 ; Psaume 18.8-16).

Dieu apparaît comme un guerrier au milieu d’une tempête dévastatrice lors de la bataille d’Armageddon.

Je sais très bien tout ce que font ceux qui se purifient pour aller dans les jardins sacrés. Ils imitent leur chef, ils mangent du porc, des animaux immondes et même des souris. Ils périront tous (Ésaïe 66.17-18a).

Ésaïe rappelle le châtiment des Israélites idolâtres à cause de leur conduite coupable.

Je vais rassembler tous les peuples de toutes les langues. Ils vont venir et ils verront ma gloire (Ésaïe 66.18b ; cp Esaïe 29.5-7 ; Joël 4.2, 9-17 ; Zacharie 14.12-14).

Les nations viennent pour attaquer Jérusalem, mais elles seront détruites devant les murs de la ville.

Je ferai un prodige au milieu des nations, puis j’enverrai certains de leurs rescapés vers l’Espagne, la Libye, la Somalie, le sud-est de la mer Noire, la Grèce et l’Occident, partout où on n’a pas encore entendu parler de moi, ni vu ma gloire. Ils feront connaître ma gloire aux nations (Ésaïe 66.19).

Le prodige est l’anéantissement des armées venues attaquer Jérusalem. Ceux qui en réchappent rentrent chez eux proclamer dans le monde entier la puissance, le jugement, et la gloire de Dieu.

Et de toutes les nations et par tous les moyens possibles, ils ramèneront vos frères jusqu’à Jérusalem, sur ma montagne sainte. Ils les présenteront comme une offrande faite à l’Éternel dans un vase pur. Alors, parmi eux, j’en prendrai certains pour en faire des prêtres et des lévites, dit l’Éternel (Ésaïe 66.20-21 ; cp Esaïe 2.2-4 ; 60.4 ; Malachie 1.11).

Tous les peuples envoient des représentants à Jérusalem pour adorer le Messie. Ils sont appelés « vases purs » tandis que les Juifs de la diaspora qu’ils amènent avec eux, sont comme une offrande à l’Éternel.

Comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer dureront éternellement, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom ; l’Éternel le déclare (Ésaïe 66.22).

Le nouvel Israël, qui comprend tous les croyants, perdurera jusque dans l’éternité.

Il adviendra alors que, à la nouvelle lune et à chaque sabbat, tous les humains viendront se prosterner devant moi, déclare l’Éternel (Ésaïe 66.23 ; cp Zacharie 14.16-19).

Pendant le royaume messianique de mille ans, tous les peuples enverront des ambassadeurs à Jérusalem pour adorer le Messie et lui rendre un culte permanent.

Et quand ils sortiront, ils verront les cadavres de ceux qui se sont révoltés contre moi ; le ver qui les rongera ne mourra pas, le feu qui les dévorera ne s’éteindra jamais, et ils feront horreur aux êtres vivants (Ésaïe 66.24 ; cp Esaïe 48.22 ; 57.21 ; Marc 9.43-48 ; Apocalypse 20.10,15 ; 21.8).

Le livre d’Ésaïe n’est pas un conte de fées où tout est bien qui finit bien. Cette conclusion qui fait froid dans le dos, est une sérieuse mise en garde et un effrayant tableau de l’étang de feu qui est le lieu du supplice éternel. Jésus aussi a mentionné le ver et le feu qui sont les symboles d’un châtiment perpétuel.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires