Les études

30 mars 2022

#06 Recherchez le bien des autres (1 Thessaloniciens 5.6-28)

L’Enlèvement de l’Église clôturera le temps de la grâce et déclenchera le Jour du Seigneur. Comme les incroyants ne connaissent pas la vérité, ils sont dans les ténèbres morales, intellectuelles et spirituelles. Par contre, les croyants sont dans la lumière parce qu’ils connaissent le Seigneur.

Ne dormons donc pas comme les non croyants, mais restons vigilants et sobres. Eux, dorment la nuit, et s’enivrent la nuit. Mais nous qui sommes enfants du jour, soyons sobres, et revêtons-nous de la cuirasse de la foi et de l’amour, et mettons pour casque, l’espérance du salut (1 Thessaloniciens 5.6-8 ; cp Éphésiens 6.11 suivants).

La plupart des incroyants sont tellement indifférents aux réalités spirituelles qu’ils sont comme plongés dans un coma éthylique. Le croyant fidèle, par contre, est très conscient des dangers qui l’entourent et reste sur ses gardes afin de ne pas se laisser surprendre par les tentations ou fasciner par les fausses valeurs de ce monde. Sachant qu’il est citoyen du ciel, le croyant dirige sa vie par la foi en Dieu et l’amour du prochain.

Car Dieu ne nous a pas destinés à sa colère, mais au salut par notre Seigneur Jésus-Christ, qui est mort pour nous. Ainsi donc, que nous soyons vivants à la venue du Seigneur, ou parmi ceux qui dorment et qu’il ressuscitera, nous vivrons tous ensemble avec lui. Consolez-vous donc par ces paroles, et édifiez vous les uns les autres comme vous le faites déjà (1 Thessaloniciens 5.9-10 ; 2Corinthiens 5.21 ; Jean 5.24).

Le non croyant est sous la colère de Dieu et c’est une sentence éternelle. Le salut du croyant repose sur le décret de la grâce de Dieu qui l’a choisi pour être sauvé, et sur la mort de Jésus qui a expié ses péchés.

Nous vous demandons, frères, d’honorer ceux qui œuvrent parmi vous, qui vous dirigent et vous exhortent au nom du Seigneur. Témoignez-leur une grande estime et de l’affection à cause de leur travail. Vivez en paix entre vous (1 Thessaloniciens 5.12-13 ; cp Hébreux 13.17).

Tous les membres de cette jeune église sont de nouveaux convertis et la plupart sont des esclaves. Le Saint-Esprit donne à tous les croyants des dons spirituels qu’ils doivent mettre au service de l’assemblée. Pour que la paix règne, il faut que tous les membres se soumettent à l’autorité de ceux qui les dirigent.

Nous vous exhortons, frères : avertissez ceux qui mènent une vie déréglée, réconfortez ceux qui sont découragés, soutenez les faibles, soyez patients envers tous. Veillez à ce que personne ne rende le mal pour le mal, mais en toute occasion, recherchez le bien des autres (1 Thessaloniciens 5.14-15 ; cp Luc 6.33-36).

L’amour fraternel peut être sévère ou tendre, mais il consiste toujours à pardonner et oublier les offenses.

Soyez toujours dans la joie. Priez sans cesse. Remerciez Dieu en toute circonstance car telle est pour vous sa volonté en Jésus-Christ (1 Thessaloniciens 5.16-18 ; cp Romains 8.28 ; Philippiens 4.4).

L’apôtre Paul pouvait s’élever au-dessus de ses détresses, car il avait une parfaite confiance en Dieu et savait que rien n’échappe à sa volonté.

N’éteignez pas l’Esprit (1 Thessaloniciens 5.19 ; cp Éphésiens 4.30).

Dans une église, on éteint l’action du Saint Esprit par la religion, la liturgie, et une organisation hiérarchique rigide qui ne permet pas aux membres d’exercer leurs dons pour l’édification commune.

Ne méprisez pas les prophéties, mais examinez tout ce qu’on vous dit. Retenez ce qui est bon, et rejetez tout ce que vous savez être mal (1 Thessaloniciens 5.20-22).

Au premier siècle, Dieu parlait par les apôtres, mais comme il y a tout de suite eu beaucoup de faux prophètes dans les églises, les croyants devaient user de discernement pour différencier le vrai du faux.

Que le Dieu de paix vous consacre entièrement à lui-même et qu’il garde tout votre être : l’esprit, l’âme et le corps, pour qu’il soit irréprochable au jour de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. Celui qui vous appelle est fidèle et c’est lui qui accomplira tout cela (1 Thessaloniciens 5.23-24 ; cp Philippiens 1.6).

Le croyant doit devenir un instrument au service de son Maître. Oui, mais comme il en est incapable, c’est Dieu lui-même qui fait en sorte que cela s’accomplisse au fur et à mesure du processus de sanctification.

Frères, priez pour nous. Saluez chaleureusement tous les frères. Je vous demande au nom du Seigneur : que cette lettre soit lue à tous les frères. Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous (1 Thessaloniciens 5.25-28).

Cette lettre ne s’adresse pas seulement aux responsables de l’église, mais à tous ses membres, que Paul salue personnellement tout en sollicitant leur soutien dans la prière. Si le grand apôtre avait ce besoin, à combien plus forte raison vous et moi. Comme dans toutes ses épîtres, il termine en mentionnant la grâce du Seigneur parce que tout ce que Dieu fait en faveur de l’homme est uniquement dû à sa grâce par Jésus-Christ.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires