Les études

30 mars 2022

#07 Chadrak, Méchak et Abed-Nego dans la fournaise (Daniel 3.19-30)

Les trois amis persistent dans leur décision. Ils sont certes au service du roi mais pas de ses idoles et ont décidé qu’il est plus important d’obéir à Dieu que de sauver leur peau.

Alors Nabuchodonosor fut rempli de fureur contre Chadrak, Méchak et Abed-Nego, et son visage devint blême. Il ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus, puis il commanda à des soldats de sa garde de ligoter les trois Hébreux et de les jeter dans la fournaise ardente. Aussitôt ils furent ligotés tout habillés et jetés dans la fournaise ardente. Mais comme on l’avait fait chauffer au maximum, les flammes firent périr les soldats qui y avaient jeté les Hébreux. Ceux-ci tombèrent donc au milieu de la fournaise (Daniel 3.19-23).

En général, les condamnés à mort étaient déshabillés, mais le roi fou furieux est pressé de punir les rebelles. Sur le côté de la fournaise se trouve une porte grillagée en fer qui permet de voir et d’enlever les cendres.

Alors Nabuchodonosor, saisi de stupeur, se leva précipitamment et demanda à ses conseillers : N’avons-nous pas jeté trois hommes ligotés dans le feu ? Ils répondirent : bien sûr, Majesté (Daniel 3.24).

De furieux à bouleversé, le roi risque l’infarctus. Les trois Hébreux ont commis un crime de lèse-majesté qui doit être expié par le feu. Alors, pour jouir du spectacle, le roi s’assoit en face de la porte ; il veut voir de ses yeux les insoumis transformés en torches vivantes afin de calmer sa colère et réparer son orgueil blessé. Mais ce qu’il voit le fait sursauter et demander à ses conseillers éclairés la confirmation qu’il ne rêve pas.

Eh bien, reprit le roi, je vois quatre hommes sans liens qui marchent au milieu du feu sans subir aucun dommage corporel ; et le quatrième a l’aspect d’un fils des dieux (Daniel 3.25).

Cette exécution a complètement déraillé. Les trois Hébreux qui auraient dû être carbonisés instantanément se promènent dans la fournaise comme dans un parc. Le feu d’enfer n’a aucun effet sur eux sinon qu’il a brûlé leurs liens. Et puis il y a une personne de trop dans la fournaise et qui ressemble à un dieu. Il s’agit probablement de l’Ange de l’Éternel, c’est-à-dire une pré-incarnation de Jésus-Christ.

Puis Nabuchodonosor s’approcha de la porte de fer de la fournaise et cria : Chadrak, Méchak et Abed-Nego, serviteurs du Dieu très-haut, sortez et venez ici ! Alors ils sortirent du milieu du feu (Daniel 3.26).

Nabuchodonosor ne reconnaît pas encore le Dieu des Hébreux comme le seul vrai Dieu mais il fait des progrès. D’un côté, il croit qu’il a vaincu Juda parce que ses dieux sont supérieurs à l’Éternel, mais de l’autre, il sait bien que ses idoles sont tout à fait incapables de délivrer quiconque d’une fournaise ardente.

Les hauts fonctionnaires se rassemblèrent pour examiner ces hommes, et ils constatèrent que le feu n’avait eu aucun effet sur eux ; aucun cheveu n’avait été brûlé, leurs vêtements n’étaient pas endommagés et ne sentaient même pas la fumée (Daniel 3.27).

On examine et on renifle les trois Hébreux de haut en bas mais ils ne portent aucune trace du feu.

Alors Nabuchodonosor s’écria : Loué soit le Dieu de Chadrak, de Méchak et d’Abed-Nego, qui a envoyé son ange pour délivrer ses serviteurs qui se sont confiés en lui et qui ont désobéi à mon ordre. Ils ont préféré risquer leur vie plutôt que de se prosterner et d’adorer un autre dieu que le leur (Daniel 3.28).

Le roi est impressionné par les trois Hébreux pour qui la fidélité à l’Éternel est plus importante que la vie. C’est effectivement la grande leçon de cette histoire. Convaincu de la puissance du Dieu des Hébreux, le roi est tout heureux de le mettre en tête de liste de ses divinités.

Voici donc ce que je décrète : tout homme de quelque peuple qu’il soit qui sera irrespectueux à l’égard du Dieu de Chadrak, Méchak et d’Abed-Nego sera mis en pièces et sa maison réduite en un tas de décombres, parce qu’il n’existe pas d’autre Dieu qui puisse sauver ainsi les hommes (Daniel 3.29).

L’Éternel est promu au rang des divinités qu’il faut respecter, ce qui est un progrès, mais le roi polythéiste va devoir apprendre une dure leçon, que l’Éternel n’est pas un dieu parmi d’autres mais le seul véritable.

Ensuite le roi fit prospérer Chadrak, Méchak et Abed-Nego dans la province de Babylone (Daniel 3.30).

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires