Les études

05 avril 2022

#08 Merci pour la victoire

Le Psaume 19 célèbre la grandeur de Dieu à la fois dans les cieux (v.1-7) et dans la révélation de sa parole (v. 8-15).

Cantique de David. Les cieux proclament la gloire de Dieu et l’étendue céleste publie l’œuvre de ses mains (Psaume 19.1-2).

Les religions païennes déifient les corps célestes mais David y voit la manifestation de la splendeur et majesté de Dieu. L’univers est la trace de l’Éternel, le témoignage de sa présence et la preuve incontournable de son existence.

Un jour en informe un autre et une nuit à l’autre nuit en transmet la connaissance. Ce ne sont pas des paroles ou des discours, ni des voix qu’on peut entendre. Cependant, leur voix parvient jusqu’aux confins de la terre et dans tout l’univers (Psaume 19.3-5a).

Paul cite très librement ce dernier verset et l’applique à la propagation de l’Évangile dans le monde (Romains 10.18).

Dans le ciel, Dieu a dressé une tente pour le soleil. Semblable à un époux qui sort de sa maison le jour de son mariage, il s’élance avec la joie d’un héros. Il se lève à une extrémité des cieux et achève sa course à l’autre. Rien n’échappe à ses rayons (Psaume 19.5b-7).

Le rayonnement du soleil conduit à une réflexion sur la lumière qu’apporte la Parole de Dieu.

La Loi de l’Éternel est parfaite, elle donne la vie. Le témoignage de sa volonté donne la sagesse aux simples de cœur. Les exigences de l’Éternel sont justes ; elles réjouissent le cœur et donnent du discernement. La crainte respectueuse de l’Éternel subsiste à jamais. Les décrets de l’Éternel sont vrais et justes, plus désirables que beaucoup d’or fin, plus savoureux que le miel. Ton serviteur le sait et y trouve un grand profit (Psaume 19.8-12).

Dieu nous a donné ses lois morales pour qu’on leur obéisse. Immuables, elles ne s’adaptent pas aux changements de mentalités ou aux décisions judiciaires humaines.

Qui connaît tous ses péchés. Pardonne-moi ceux que j’ignore. Garde-moi aussi de l’orgueil, alors je serai innocent de grandes fautes. Reçois favorablement mes paroles et la méditation de mon cœur, O Éternel, mon rocher et mon rédempteur ! (Psaume 19.13-15).

Sous la Loi, il n’y avait pas de pardon pour l’homme qui, par orgueil, s’opposait à la volonté de Dieu. « Mon rocher et mon rédempteur » résume notre besoin d’aide et de pardon.

Nous arrivons au Psaume 20 qui, avec le 21, a été rédigé alors qu’Israël est en guerre.

Que l’Éternel t’exauce au jour de la détresse et qu’il soit ta forteresse. Que de son sanctuaire il t’envoie du secours ! Qu’il tienne compte de toutes tes offrandes. Pause. Et qu’il t’accorde ce que ton cœur désire ! Pour fêter ta victoire, nous crierons notre joie. Nous déploierons notre bannière à la gloire de notre Dieu. L’Éternel exaucera tes vœux ! (Psaume 20.1-6).

Avant la bataille, le peuple chante ce cantique et demande à l’Éternel d’agréer les sacrifices d’expiation de leurs fautes. La pause musicale donne le temps d’adorer le Seigneur. Par la foi, le peuple anticipe la joie de la victoire qui sera célébrée avec exubérance.

Je sais que Dieu soutient son roi qui a reçu l’onction. Il l’exauce des cieux et le délivre. Eux s’appuient sur leurs chars de guerre, d’autres, sur leurs chevaux. Nous, nous invoquons le nom de l’Éternel, notre Dieu. Eux, ils fléchissent et tombent, nous, nous restons debout et tenons ferme. Éternel notre roi, réponds-nous quand nous t’appelons à l’aide ! (Psaume 20.7-9).

Le peuple est confiant dans la victoire parce qu’il s’appuie sur l’Éternel plutôt que sur ses armes, et il termine ce cantique en invoquant son vrai roi, l’Éternel, qui est son protecteur.

Le Psaume 21 a été rédigé lors de la prise de la capitale des Ammonites.

Ô Éternel, le roi se réjouit de ta protection puissante et de ta délivrance ! Tu lui as accordé le désir de son cœur. Pause. Tu l’as immensément béni et tu as mis sur sa tête un diadème d’or (Psaume 21.1-4).

La pause est un jeu d’instrument qui permet de méditer sur l’exaucement de la prière du roi. Cette couronne fait partie des faveurs divines accordées à David et à ses descendants.

Il te demandait la vie, tu lui as donné une vie à perpétuité. Grâce à ta délivrance, sa gloire est grande et tu l’as revêtu de splendeur et d’honneur. Tu fais de lui la source de bénédictions éternelles, tu le remplis de joie par ta présence (Psaume 21.5-7).

Il semble que, suite à l’adultère et meurtre commis par David, Dieu l’ait puni par une maladie, mais l’a rétabli et lui a confirmé que son trône appartiendra toujours à sa descendance. Et c’est vrai, car Jésus est de la lignée de David et sera un jour revêtu de splendeur et d’honneur.

Le roi se confie en l’Éternel et grâce à sa bonté il ne chancelle pas (Psaume 21.8).

Le fondement de la joie, bénédiction et sécurité du roi est sa foi en l’Éternel et en son amour, mais pour nous, c’est en Jésus.

Ô roi, tu frapperas tous tes ennemis quand tu montreras ta face. Dans sa colère, l’Éternel les engloutira. Ils tramaient le mal contre toi mais ils ne réussiront pas. Lève-toi Éternel et déploie ta puissance. Nous voulons chanter et célébrer ta puissance (Psaume 21.9-13).

Le roi représente l’Éternel et est confondu avec lui. Tous deux luttent contre les Ammonites.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires