Les études

14 juin 2021

04 – Création ou Évolution 3ème Partie

« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre ». Il est difficile de quitter ce premier verset de la Genèse, si simple mais si lourd de sens et si majestueux. Si Dieu s’était exprimé en termes scientifiques, personne n’aurait jamais rien compris. Les Textes sacrés sont rédigés à l’intention de tout être humain de toutes les nations, de toutes les couches de la société et de toutes les époques. Maintenant, je vais donner une définition de l’évolution selon un célèbre scientifique (Herbert Spencer) Cramponnez-vous aux ridelles : « L’évolution est une intégration de la matière et de l’actualisation concomitante du mouvement pendant laquelle la matière passe d’une homogénéité indéfinie et incohérente à une hétérogénéité cohérente pendant laquelle le mouvement conservé subit une transformation parallèle ».

La Genèse est nettement plus simple car elle déclare simplement : « Au commencement Dieu créa ». Dieu est, et par sa puissance, il a créé l’univers et tout ce qu’il contient. Et David écrit : « Les cieux racontent la gloire de Dieu et l’étendue céleste publie l’œuvre de ses mains. » (Psaumes 19.1-2).

Dieu a créé pour manifester ses attributs, sa gloire et sa puissance. Dieu a créé l’homme à son image pour établir une relation personnelle avec lui et pour qu’il soit capable de choisir de l’aimer et de l’adorer.

La décision la plus importante que je peux prendre dans ma vie est d’accepter ce Dieu Tout-Puissant et Créateur comme mon Père céleste, et son Fils éternel, Jésus-Christ, comme mon Sauveur personnel.

« Au commencement Dieu créa ». Le mot « créa » signifie créer ex nihilo, c’est à dire à partir de rien.  Il est utilisé trois fois : pour faire surgir du néant les cieux et la terre, lors de l’apparition des êtres vivants, et pour la création de l’homme. (Genèse 1.21,27).

L’univers compte au moins 100 milliards de galaxies qui foisonnent d’astres divers. La seule Voie Lactée contient pas moins de 100 milliards d’étoiles.

Après 50 ans de recherches, le scientifique qui a donné une définition incompréhensible de l’évolution a aussi dit : « Les formes générales de l’existence sont : le temps, l’espace, la matière, la force et le mouvement. » C’est très intéressant car c’est conforme à ce que nous lisons en moins d’une minute dans les deux premiers versets de la Genèse. Mais au lieu de « formes générales de l’existence » il s’agit de la création.

« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre et l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. » Faisons le compte : « Au commencement :  notion de temps » ; « Dieu créa le ciel » :  notion d’espace ; « Dieu créa la terre » : faite de matière ; « l’Esprit de Dieu » : notion de force agissante. « Il planait au-dessus des eaux » : notion de mouvement.

On a donc le temps, l’espace, la matière, la force et le mouvement : tout y est. La Genèse n’est pas un livre de physique mais comme elle explique brièvement l’origine et le fondement de l’univers, il n’est pas étonnant d’y trouver des concepts scientifiques. Je continue de lire le premier chapitre de la Genèse : « Or la terre était alors informe et vide. Les ténèbres couvraient l’abîme et l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. » (Genèse 1.2). Littéralement : « la terre était un tohu-bohu », c’est à dire « en ruines et désertique » ; il s’agit du chaos primitif fait de confusion et de tumulte.

Voyons : Dieu crée l’univers et tout est en ruines ? Ça fait vraiment désordonné. Moïse aurait pu passer sous silence un passage inquiétant mais les Textes Sacrés n’arrondissent jamais les angles ; par contre, ils ne nous donnent pas toujours tous les détails.

Alors que le texte de la Genèse dit : « La terre était informe et vide », Ésaïe écrit : « Voici ce que déclare l’Éternel qui a fait la terre. Il ne l’a pas créée afin d’être un chaos, mais il l’a façonnée pour que l’on y habite. » (Ésaïe 45.18)

Dieu n’a pas créé un tohu-bohu, un chaos, mais un lieu d’habitation pour l’homme, et comme il est le Tout-Puissant, c’était la perfection même. Il a donc dû se passer un événement très grave, une catastrophe, entre : « Dieu créa le ciel et la terre » et : « La terre était informe et vide ».

Il semble vraiment que, aujourd’hui encore, l’espace intersidéral soit dans cet état de « tohu-bohu » parce que Dieu n’y a pas remédié, contrairement à la terre qui seule peut accommoder la vie.

Les Textes Sacrés décrivent l’Éternel comme un Dieu d’ordre et de lumière. Au grand commencement, Dieu a créé la terre de manière à ce qu’elle soit habitable mais un cataclysme a eu lieu. Mais qu’est-ce qui a bien pu se passer et désertifier une terre créée paradisiaque ? Il semble que ce tohu-bohu soit dû à la rébellion de Lucifer, le plus glorieux des anges que Ésaïe appelle : « Astre brillant, fils de l’aurore » (Ésaïe 14.12).

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires