Les études

15 juin 2021

36 – Joseph en prison

La femme du maître de Joseph ne contrôle plus sa passion.

« Un certain jour elle l’agrippa par son vêtement en disant : viens coucher avec moi ! Mais il s’enfuit. Alors elle se mit à crier : on nous a amené un Hébreu et il est venu pour coucher avec moi. Il a abandonné son vêtement et s’est enfui. Elle raconta la même histoire à son mari qui fit jeter Joseph dans la prison du roi. » (Genèse 39.11-20).

Humiliée par la fuite de Joseph, la femme se venge. Malgré sa fidélité à son maître et à l’Éternel, Joseph est injustement puni parce qu’un esclave est toujours considéré coupable sans la possibilité de se défendre.

Cependant, Potiphar n’est pas dupe. Il fait semblant de croire sa femme à cause du tapage, car s’il savait Joseph coupable, il le ferait exécuter. En attendant, Joseph est emprisonné pour le restant de ses jours.
« Mais l’Éternel fut avec lui et lui fit gagner la faveur du commandant de la prison. Celui-ci lui confia le soin de tous les détenus et la direction de tout ce qu’on y faisait. » (Genèse 39.21-23)

Où qu’il soit, Joseph prospère. Tout comme Potiphar, le gardien comprend vite que Joseph est exceptionnel et lui confie la gestion du pénitencier, ce qui lui permet d’aller à la pêche dans le Nil.

Je commence le chapitre 40.

« Quelques temps après, le chef des échansons et le chef des panetiers, commirent une faute envers le pharaon qui les fit jeter dans la prison où Joseph était incarcéré. » (Genèse 40.1-3)

Ces hommes sont responsables de la boisson et de la nourriture du roi afin de prévenir tout empoisonnement, mais on ne connaît pas leur faute.

« Une nuit, l’échanson et le panetier firent tous deux un rêve. Le lendemain matin, Joseph remarqua qu’ils étaient soucieux. Pourquoi avez-vous cet air sombre aujourd’hui ? Nous avons fait un rêve et il n’y a personne pour l’interpréter. Racontez-les-moi ! » (Genèse 40.5-8)

Ces deux hommes sont frustrés parce qu’ils n’ont pas accès à un sage dont le rôle est justement d’interpréter les rêves.

« Alors le chef des échansons lui raconta ce qu’il avait rêvé. Joseph lui dit : dans trois jours, le pharaon te rétablira dans tes fonctions. Mais, s’il te plaît, aie la bonté de parler en ma faveur au pharaon pour me faire sortir de cette prison. Le chef des panetiers lui dit : moi aussi, j’ai fait un rêve : Joseph lui dit : dans trois jours, le pharaon te pendra à un arbre et les oiseaux viendront se repaître de ta chair. Effectivement, trois jours plus tard, le pharaon rétablit dans sa fonction le chef des échansons et il fit pendre le chef des panetiers. Mais le chef des échansons oublia Joseph. » (Genèse 40.9-23)

C’est avec une autorité prophétique que Joseph donne la signification des rêves, et en échange il demande à l’échanson de lui renvoyer l’ascenseur.

Mais les mois passent sans aucune nouvelle de l’ingrat. Joseph aurait vraiment de quoi devenir amer à cause des injustices répétées qu’il subit, mais de toute évidence il connaît les promesses que l’Éternel a faites à Abraham. Il a confiance en Dieu et continue à vaquer à ses occupations quotidiennes.

Je commence le chapitre 41.

« Deux années entières passèrent. Puis le pharaon fit un rêve. Puis un second rêve. Au matin, inquiet, le pharaon fit convoquer tous les magiciens et les sages d’Égypte et leur raconta ses rêves, mais aucun d’eux ne put les interpréter. Alors le chef des échansons dit : le pharaon s’était emporté contre ses serviteurs et m’avait fait mettre aux arrêts avec le chef des panetiers. Une nuit, nous avons fait tous deux un rêve. Or, il y avait là un esclave du commandant des gardes ; nous lui avons raconté nos deux rêves et il a donné l’interprétation de chacun d’eux et les choses se sont passées conformément à l’interprétation. » (Genèse 41.1-13)

Les magiciens et les sages constituent la caste supérieure de la noblesse égyptienne. Ils créent les hiéroglyphes, étudient les astres, pratiquent la magie, annoncent l’avenir et interprètent les songes, mais ici ils sont bouche-bée. Alors tout à coup l’échanson se souvient de Joseph.

« Alors le pharaon envoya chercher Joseph ; on le rasa, changea ses habits et on l’introduisit auprès du pharaon. » (Genèse 41.14)

Les Égyptiens se rasaient complètement et ne laissaient repousser les cheveux qu’en cas de deuil. Le roi et les nobles portaient une barbichette symbole de leur autorité. Joseph est donc précipitamment déguisé en Égyptien afin de le rendre présentable. Dieu vient d’entrer sur scène.

« Pharaon dit à Joseph : j’ai fait un rêve et j’ai appris que tu peux expliquer un rêve qui t’est raconté. Joseph répondit : ce n’est pas moi, c’est Dieu qui donnera l’explication. » (Genèse 41.15-16)

Joseph ne craint pas de corriger la croyance erronée du pharaon quand il lui dit que c’est Dieu qui détient le secret des rêves, sous-entendu, ce ne sont pas les prêtres, devins, et divinités égyptiennes. Le pharaon ne prête pas attention au coup de patte parce qu’il veut une interprétation de ses rêves.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires