Les études

15 juin 2021

30 – La famille de Jacob

Jacob a épousé deux sœurs et elles sont jalouses l’une de l’autre.

« L’Éternel vit que Léa était mal aimée et il lui accorda des enfants : Ruben, Siméon, Lévi et Juda, tandis que Rachel était stérile. » (Genèse 29.31-35)

Dans la culture orientale, avoir des enfants, surtout des garçons, est plus important que la beauté.

C’est de Juda que seront issus les rois David et Salomon ainsi que Jésus-Christ.

Je commence à lire le chapitre 30.

« Rachel devint jalouse de sa sœur et dit à son mari : voici ma servante Bilha, unis-toi à elle et j’aurai, moi aussi, un enfant par elle. » (Genèse 30.1-3)

Rachel opte pour une insémination naturelle de sa servante qui devient ventre porteur. On faisait comme ça. C’est Rachel qui prend cette initiative car le mari n’a aucun droit sur les servantes de son épouse. Sarah avait joué le même air de musique à Abraham.

Ainsi, par sa servante, Rachel obtient deux fils : Dan et Nephtali, qui signifient respectivement : « Dieu a défendu mon droit » et « il lutte » ce qui donne une idée de l’ambiance à la maison, surtout que Rachel dit aussi : « J’ai livré un combat féroce contre ma sœur et j’ai vaincu ». Ces femmes sont de vraies teignes. Léa, qui a pourtant déjà quatre fils, devient jalouse et met sa servante dans le lit de Jacob et de cette union naissent deux fils. Puis Léa échange des mandragores contre le droit de coucher avec Jacob cette nuit-là et Léa obtient un cinquième fils, puis elle donne encore naissance à un sixième et enfin à une fille.

« Alors Dieu eut égard à Rachel. Elle devint enceinte et donna naissance à un fils. Elle le nomma Joseph. Jacob dit à Laban : laisse-moi retourner dans mon pays. Donne-moi mes femmes et mes enfants. Laban lui dit : reste ici. J’ai appris par divination que c’est à cause de toi que l’Éternel m’a béni. » (Genèse 30.22-27)

Laban a l’Éternel pour Dieu mais il consulte aussi les augures avec des idoles domestiques, ayant la forme de statuettes à figures humaines. Et bien sûr, il ne veut pas perdre la source de sa bénédiction.

« Laban demanda : que faut-il te payer ? Si tu veux, je mettrai à part ce qui n’est pas de couleur uniforme parmi les moutons et les chèvres ; ce sera mon salaire » (Genèse 30.31-32) répondit Jacob.

Jacob accepte de rester mais c’est lui qui établit le contrat et il est très généreux pour Laban parce qu’en Orient, les bêtes rayées ou tachetées sont rares.

« Laban dit : d’accord ! Mais le jour même, Laban retira du troupeau les bêtes tachetées et rayées et les remit à ses fils. Puis il mit une distance de trois journées de marche entre lui et Jacob, lequel continua à s’occuper du reste du troupeau. » (Genèse 30.34-36)

Laban confie le troupeau de Jacob à ses fils et le sien à Jacob, ce qui rend impossible le mélange des deux troupeaux. Jacob met alors sous le nez des bêtes robustes qui s’accouplent, des rameaux dont il a partiellement enlevé l’écorce. Le texte dit qu’il obtient ainsi « des petits tachetés, rayés, marquetés. De cette manière, Jacob s’enrichit considérablement. » (Genèse 30.43)

Bien sûr, ce ne sont pas les rameaux mais l’Éternel qui a fait naître des bêtes de couleur non uniforme, ce que Dieu confirmera à Jacob.

Je commence le chapitre 31.

« Jacob apprit que les fils de Laban disaient : Jacob s’est emparé de tout ce qui appartenait à notre père. Alors Jacob dit à Rachel et Léa qui étaient aux champs : vous savez que votre père m’a trompé. L’ange de Dieu m’a dit en songe : retourne au pays de ta naissance. Rachel et Léa lui répondirent : notre père nous a vendues et il a mangé notre argent. Toute la richesse que Dieu a arrachée à notre père nous revient à nous et à nos fils. Fais maintenant tout ce que Dieu t’a dit. » (Genèse 31.1-16).

Cela fait 20 ans que Jacob est chez son oncle, mais parce que Dieu a béni Jacob, sa relation avec Laban s’est fortement détériorée. Jacob organise alors un conseil de famille discret dans les champs car l’heure est venue de quitter les lieux. Rachel et Léa reconnaissent que leur père est un tyran qui les a vendues pour 14 années de travail.

« Alors Jacob se mit en route. Il emmena tout son bétail et tous les biens qu’il avait acquis. Laban était parti tondre ses moutons. En partant, Rachel vola les idoles domestiques de son père. Jacob s’enfuit et traversa l’Euphrate. » (Genèse 31.17-21)

C’est donc avec femmes et enfants, armes et bagages, serviteurs et troupeaux que Jacob s’en va.

« On avertit Laban que Jacob s’était enfui. Il le poursuivit pendant sept jours et le rattrapa dans les monts de Galaad au Liban. Mais, pendant la nuit, Dieu lui dit : garde-toi de dire quoi que ce soit à Jacob. Laban interpella Jacob : pourquoi t’es-tu enfui en cachette ? Tu ne m’as même pas laissé embrasser mes petits-enfants et mes filles ! » (Genèse 31.22-28)

L’oncle Laban est fou furieux car ses troupeaux ont changé de propriétaire et sont en route pour le pays de Canaan. Sa main-d’œuvre s’enfuit et ses idoles ont disparu. Il respire la vengeance mais comme Jacob a reçu la bénédiction d’Abraham, il est intouchable. Sournois jusqu’au bout des ongles, Laban affirme sans sourciller qu’il aurait simplement voulu dire au revoir dignement. Il a vraiment un culot monstre ce bandit !

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires