Les études

15 juin 2021

18 – Lot et Abram se séparent

Suite à une magouille de sa part, Abram se fait chasser comme un malpropre.

Je commence à lire le chapitre 13 de la Genèse :

« Abram quitta donc l’Égypte en direction du Néguev. Abram était très riche ; il retourna du Néguev jusqu’à Béthel et il invoqua le nom de l’Éternel. Lot, qui accompagnait Abram, avait aussi des moutons, des chèvres, des bovins et des tentes, et le pays ne suffisait pas pour qu’ils puissent habiter ensemble. Alors, les bergers d’Abram se disputèrent avec ceux de Lot. » (Genèse 13.1-7)

Abram est de retour dans le pays de Canaan plus riche que jamais, mais voilà qu’il a des ennuis avec son neveu Lot parce que tous deux ont tellement de troupeaux que les pâturages et l’eau ne suffisent pas ; comme on dit : « l’abondance peut nuire ». Le spectacle des bergers de l’un et de l’autre qui se querellent fait plutôt désordonné.

« Abram dit à Lot : — Nous sommes de la même famille. Il ne faut donc pas qu’il y ait dispute entre moi et toi. Séparons-nous plutôt. Tout le pays est à ta disposition. Abram se fixa dans le pays de Canaan, et Lot s’établit au milieu des villes de la plaine du Jourdain dressant ses tentes jusqu’aux environs de Sodome. Or les gens de Sodome étaient pervertis. » (Genèse 13.8-13)

Aujourd’hui désertique, la vallée à l’est-sud-est de la Mer Morte que choisit Lot était alors bien arrosée et très fertile. Il profite de la grandeur d’âme de son oncle pour s’octroyer la meilleure part mais il ne se doute pas qu’elle est empoisonnée.

Je finis le chapitre 13.

« L’Éternel dit à Abram après que Lot se fut séparé de lui : lève les yeux et regarde vers le nord, le sud, l’est et l’ouest : tout le pays que tu vois, je te le donnerai, à toi et à ta descendance. Je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les grains de poussière. Alors Abram vint se fixer près des chênes de Mamré aux environs d’Hébron, et là, il bâtit un autel à l’Éternel. » (Genèse 13.14-18)

L’Éternel confirme sa parole à Abram à un moment où sa situation n’est pas brillante. La ville d’Hébron est située à 35 km de Jérusalem et Mamré s’appelle aujourd’hui « ami de Dieu » en souvenir d’Abram.

Nous arrivons au chapitre 14 qui raconte l’histoire de conflits entre ville-état. Quatre rois de Mésopotamie, c’est à dire en Irak, font la guerre à 5 autres rois en Palestine. Le texte dit que les 4 rois de Palestine

« …rassemblèrent leurs troupes dans la vallée de Siddim que recouvre aujourd’hui la mer Morte. Pendant douze ans, ils avaient été assujettis à l’un des quatre rois (Kedorlaomer), mais la treizième année, ils se révoltèrent. Les quatre rois de Mésopotamie, vainqueurs, s’emparèrent de tous les biens de Sodome et de Gomorrhe. Ils enlevèrent aussi Lot, le neveu d’Abram, avec ses biens, car il demeurait à Sodome. Un rescapé vint annoncer la nouvelle à Abram, l’Hébreu, qui habitait près des chênes de Mamré l’Amoréen, un frère d’Echkol et d’Aner ; ces trois frères étaient tous trois des alliés d’Abram. » (Genèse 14.1-13)

C’est la première fois qu’on nomme Abram l’Hébreu, un nom dérivé de son ancêtre Héber. Après avoir dépouillé les vaincus, les 4 rois vainqueurs retournent chez eux, mais ils passent à côté d’Abram qui, ayant appris la capture de son neveu, voit rouge.

« Quand Abram apprit que son parent avait été emmené captif, il arma 318 hommes bien entraînés et poursuivit les quatre rois jusqu’à Dan dans le nord du pays. Il divisa sa troupe et attaqua les ennemis pendant la nuit ; il les battit et récupéra tout le butin. Il ramena aussi Lot, ainsi que ses biens. » (Genèse 14.14-16)

Ce passage nous donne une idée des ressources d’Abram. Les bergers de cette époque étaient aguerris car c’était la loi de la jungle. Néanmoins, Abram ne manque pas de courage et se révèle être un bon stratège.

« Lorsqu’Abram revint après sa victoire … Melchisédek, roi de Salem, qui était prêtre du Dieu très-haut … bénit Abram en ces termes : que le Dieu très-haut bénisse Abram, et béni soit le Dieu très-haut qui t’a donné la victoire sur tes ennemis ! Et Abram lui donna le dixième de tout le butin. » (Genèse 14.17-20)

Salem deviendra Jérusalem. Melchisédek est à la fois roi et prêtre de l’Éternel. Personnage mystérieux surgi de nulle part, il disparaît aussi vite qu’il est apparu. Par contre l’auteur de l’épître aux Hébreux s’attarde longuement sur lui et surtout sur sa fonction de Grand-Prêtre. En lui donnant le dixième du butin, Abram reconnaît que tous deux servent le même Dieu.

Je finis le chapitre 14.

« Le roi de Sodome dit alors à Abram : rends-moi les personnes et garde les biens pour toi. Abram lui répondit : Je ne veux rien si ce n’est ce qu’ont mangé les jeunes gens. De plus, la part des hommes qui m’ont accompagné, Aner, Eshkol et Mamré, eux, ils la prendront. » (Genèse 14.21-24)

Abram ne veut pas être personnellement redevable à un roi païen.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires